mercredi 1 août 2012

Mensuel Août 2012 - N°236


Mensuel de diffusion d’informations sur l’oralité,
les conteurs et les raconteurs.
août 2012 - N°236
  
P 912122 Bureau de dépôt LIEGE 1–4000   Editeur responsable: Marie-Claire Desmette, av. E. Ysaÿe, 32/224  4053 Embourg

Au sommaire, ce mois-ci:
- Entretien avec Monique Ortmans
- Nouvelles du monde du conte
- Spectacles – Animations – Repas - Balade
- Ateliers – Formations 
- 3 histoires  

La Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers asbl
                       vous invite à 



   la Veillée du 7 - Scène ouverte
quand ? le 7 août  à 20h
où ? Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite à Liège
combien ? 2€
animation : Marie-Claire Desmette  
                  
carte blanche: Olivier Firquet 
infos: 04/367.27.06; 04/235.94.95
Amis, amoureux des contes, curieux d’en savoir un peu plus, amenez votre envie d'écouter et d'être ensemble dans un endroit sympa, pour partager textes et bonne humeur. Pas de réservation.
Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers
                                          Conte et Liège
quand ? le 7 septembre à 20h où ? Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite à Liège
combien ? 2€ infos: 04/367.27.06; http://conteetparole.blogspot.com 
animation:  Philippe Noël.                              Avec la participation du Caveau Liégeois

********************************

Monique Ortmans a gagné le Prix du Public et le Prix de la Langue française au concours de conte "Fais-moi un conte", organisé par la Surizée et La Maison de la Culture de Philippeville, avec La Veuve que vous trouverez ci-dessous
Ecrivaine conteuse
Comment êtes-vous venue au conte, comme écrivaine, comme conteuse ?
Il y a au moins dix ans, j'ai écrit un conte de Noël pour mes petits-enfants. J'avais entendu parler, par je ne sais plus qui, des veillées organisées par Parole Active, au Rat Cont'Art, en Volière*. J'ai présenté mon conte en tremblant comme une feuille. C'était mon premier pas de conteuse.
Les pas suivants ?
J'ai participé à une formation donnée par Joseph Clark dans un gîte au-dessus de Stavelot. Dans la nature et le brouillard qui nous empêchaient de jouir de la vue. Une formation toute d'intelligence et de sensibilité. Je me souviens avoir travaillé un conte trouvé dans un livre, l'histoire d'un petit violoniste qui faisait tomber la neige.
Le conte de Noël pour vos petits-enfants, vous avez préféré l'écrire vous-même.
Oui, je voulais faire passer l'idée que Noël est une fête d'accueil et d'ouverture. Je voulais que l'histoire soit à la fois gaie et ait du fond. C'est d'ailleurs le cas pour toutes mes histoires.
Vous êtes une habituée des veillées de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, pourquoi ?
J'aime bien l'ambiance, chaleureuse et simple. Les gens y viennent pour écouter des contes. Leur imaginaire est en action.
Vous avez participé à la veillée "Conte et Poésie" d'avril 2012, avec un conte sur les mots. Vous l'avez écrit vous-même ?
Oui. Je l'avais présenté l'année dernière au concours de Surice. Le thème du concours était "TEKITWA", en langage de SMS. J'ai voulu prendre le contre-pied de ce langage de jeune et je me suis attachée aux mots. J'aime les mots, leur sonorité, leur poésie. Je suis particulièrement sensible à leur musique.
Avez-vous d'autres activités de conteuse ?
J'ai conté dans les classes de mes petits-enfants. Avec Nicole Dumez, nous avons conté en maison de repos. J'aimais bien, je voyais que les gens avaient du plaisir. Comme nous y allions tous les quinze jours, nous devions renouveler notre répertoire, remettre les histoires sur le métier. C'était une belle expérience malheureusement terminée.
Vous aimez donc écrire des histoires. Quelles sont vos sources d'inspiration ?
Mon père disait: "Celui qui sait rire de lui-même n'a jamais fini de s'amuser". Pour mettre cette belle maxime en pratique, je profite de mon nouveau statut de vieille dame pour porter un regard d'humour et de tendresse sur les personnes âgées, pour rire du cocasse des situations. J'ai écrit une série de contes avec des vieux. Des histoires d'Auguste et de Jeannette. Maintenant, je préfère le prénom de Mariette,  je trouve que cela roule mieux. Je vais donc continuer avec Mariette... . Auguste reste.  Je le vois solide, un peu lourdaud. Mariette, fidèle à son mari, a la tête pleine de poésie et de fantaisie.
La série compte combien d'histoires ?
Cinq actuellement, mais ce n'est pas fini. Je les aime bien, mes deux vieux. Je les lance, je les suis, je m'accroche à eux. Ce sont eux qui mènent.
D'après vous, votre imaginaire se caractérise comment ?
Dans mon imagination, je pars de gens concrets.  J'écris ou je décris ce que je vois dans ma tête ou mon imagination, puis j'essaie de susciter des images pour mon auditoire.
Je prends le contre-pied de ceux qui disent: "On le fait aller !, faut bien ..." avec un air lamentable. 
Par contre, je suis incapable d'imaginer, par exemple, un dialogue entre un éléphant et une puce. Il me faut de vrais gens, bien humains.
Que voulez-vous ajouter ?
Merci à la Maison du Conte pour ce qu'elle organise et encourage !
________________________________________________________
Monique n'est pas très bavarde.  Elle dit que ses textes parlent pour elle.  Vous trouverez donc le texte qui lui a valu le prix (pp.7, 8 et 9) et un texte de la série de Mariette et Auguste (pp.9 et 10)
* Parole Active, la première association de conteurs en Belgique, a organisé des veillées conviviales qui ont excursionné dans différents lieux pour se fixer au Rat Cont'Art, rue Volière à Liège. A ce temps-là, elles se nommaient "Sept en Volière". Les veillées ont été reprises par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, elles ont suivi le Rat Cont'Art qui déménageait en Pierreuse. Les veillées ont été baptisées "Sept au Rat". Dernier avatar, elles ont trouvé accueil au Théâtre à Denis et sont devenues, cette fois définitivement sans doute, "Veillée du 7". (Voir p. 1.)
________________________________________
Nouvelles du monde du conte:
Nous sommes un petit groupe de conteuses/eurs qui organisons une caravanes de conteurs dans notre région (Hainaut Occidental).
Du 16 au 19 août, les conteurs marcheront d’un village à l’autre, avec vous, peut-être, et raconteront leurs histoires en soirées ou peut-être aussi pendant le parcours.
Si vous êtes intéressés à nous accompagner un bout de chemin, à participer à une de nos soirées, contactez-nous, nous vous en dirons plus…
Notre caravane passera par Maubray, Péruwelz, Quevaucamps et finira son périple à Lanquesaint, Ath.
, contact: 0477-225647, paulema@scarlet.be                                                                            PauleMa
  • Le feuilleton du statut d'artiste.  La Ministre de la Culture a mis en place une "Plateforme de coordination des artistes et créateurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles".  Cette plateforme sera l'interlocuteur des artistes francophones auprès de la Ministre de l'emploi.  Une réunion est prévue en septembre pour présenter un cahier de revendications précis.  Le Soir 30/6-1/7.
  • Appel à candidature pour la Plateforme du Conte en Picardie 2013.  Cet appel à candidature s'adresse à l'ensemble des CONTEUSES et CONTEURS francophones qui souhaiteraient se présenter devant un grand nombre de professionnels du Conte, les 29, 30 et 31 mai 2013 à la Maison des Arts et Loisirs à LAON (02).  Il vous suffit de renvoyer les éléments demandés avant le 25 septembre 2012.  Faites-nous parvenir l’extrait que vous estimez être le plus représentatif de votre travail. Ce n’est pas nécessairement celui que vous présenterez à la Plate-forme.  Les conteurs ayant été sélectionnés à la dernière plateforme (2011) ne pourront être retenus.  Documents à demander à  FRMJC Picardie - Alexandre RABOZZI 
Tél. : 06 74 95 60 32 / alexandre.rabozzi@gmail.com
  • Dear friends of the RIC: The International Storytelling Network / Red Internacional de Cuentacuentos (RIC) wants to thank the more than 350 storytellers from 30 countries who have participated in the 2nd international call "Stories to Change the World" held on June 21, 2012.
Countries where the storytellers have participated are (in alphabetical order): Argentina, Brazil, Canada, Chile, Colombia, Costa Rica, Cuba, Dominican Republic, El Salvador, Egypt, France, Germany, Guatemala, Honduras, India , Italy, Mexico, Nicaragua, Panama, Peru, Philippines, Portugal, Puerto Rico, Singapore, Spain, Sweden, United Kingdom, Uruguay, USA, and Venezuela.
You can find the names of all participants, and view photos of the performances, videos and messages sent on www.historiasparacambiarelmundo.comwww.historiasparacambiarelmundo.blogspot.com
and on the Youtube channel www.youtube.com/RedCuentacuentos .         Enrique Páez and Beatriz Montero
Aucun conteur belge !  Est-ce dommage ?  Faudra-t-il être plus attentif l'année prochaine ?
Yeleen, 16ème festival international de contes et des arts du récit du 22 décembre 2012 au 2 janvier 2013 au Burkina.  Bonjour, Amizamies (quelle belle formule, pouvons-nous te la voler ?), voyageurs de l'immobile des chemins de terre et de rêve c'est pour aller vers Yeleen, la lumière de ce festival est forte et pleine. Yeleen, c’est une balade dans l’univers du conte et un voyage en Afrique de l’Ouest. Un festival qui témoigne de la vitalité et de la diversité des courants actuels de l’art du conte en Afrique et ailleurs. Un bouquet d’arômes où se mêlent pratiques traditionnelles de grioterie et pratiques contemporaines du spectacle vivant, où se côtoient artistes de renom et jeunes talents à découvrir.  Allez-y, laissez-vous rêver. Bien à toi compagnon de la parole partagée d'ici et de là-bas, d'hier et de toujours.  Fraternellement,                                     Ludo
Contact: yeleen@maisondelaparole.org  www.maisondelaparole.org
Le Cahier du Baratin lance son 6ème appel à textes. Après « Les Métamorphoses », «Sortir du Cadre », "Confession du double je", "Mille et Un Eclats". « Il était une fois, dans la ville de Foix, une marchande de foi qui vendait du foie et qui se dit une fois … » Voici « la gourmandise », gourmandise vient de gourmand, et le gourmand est généralement défini comme quelqu'un qui mange avec avidité; qui aime les bons morceaux quelqu'un qui est avide de connaitre; qui aime.  Soyez gourmand(e) des beaux mots, des belles histoires, des beautés, des nourritures …  Soyez gourmand(e) de votre imagination
A envoyer à communication.pausilippe@gmail.com
Voici quelques consignes pour les textes : police garamond / taille 12
, Interligne simple
Texte justifié, alinéas de paragraphe, grands tirets dans les dialogues,
Pour les contes, légendes retranscrites par des conteurs traditionnels, précisez en plus : la région et l’époque du récit.
En langue française. Si le récit est retranscrit dans une langue étrangère, une traduction fidèle doit l’accompagner.
Format .doc (Microsoft Word) ou .odt (Open office) - pas de PDF/RTF ...
Veuillez indiquer le titre, votre nom et prénom de même que le pays, région, la ville où vous demeurez.
Merci de ne prétendre à aucune rémunération pour votre participation : la consultation et le téléchargement sont gratuits (calimeo.com) ; impression papier et ebook payants (lulu.com/ Thebookedition.com)
Date limite d’envoi des textes … : le samedi 15 décembre 2012 Date de parution : courant janvier 2013.    
                              
Pour le voyage, Georges Wellequet, 04/377.39.06  welgeo@swing.be 
___________________________________
Si vous voulez que vos infos paraissent dans le Mensuel, il est indispensable d'observer les instructions suivantes:
  • Envoyez-nous vos informations avant le 14 du mois précédant la publication, 
  • un mois plus tôt pour les formations,
  • complètes et lisibles,
  • par poste à Marie-Claire Desmette, av. Eugène Ysaÿe, 32/224  4053 Embourg.  Tel : 04/367.27.06.
  • ou par courriel à maisonconte.liege@skynet.be  
  • Ne comptez pas sur les organisateurs de spectacle. Envoyez-nous vous-même vos infos.
Idéalement, vos informations comportent: 
organisateur, titre, genre d'activité, artiste(s), 
date et heure, lieu, prix, public cible, 
coordonnées pour infos et réservations, max. deux lignes de commentaire
C'est vous qui nous envoyez vos informations.
Veuillez ne pas les noyer dans une mise en page compliquée Epargnez-nous les fantaisies, les recherches, l'exploration.  Epargnez le travail bénévole de la rédaction, de la correction, de l'expédition.
L'idéal pour nous, le plus sûr pour vous, c'est le copier-coller
___________________________
Spectacles – Animations – Repas – Balade
Rumelin
Balade contée par Christophe Dadseux
quand ? tous les mercredis et vendredis des mois de juillet et août à 15h et à 20h
où ? devant le Perron, place du Marché à 4000 Liège combien ? 6/4€
infos, réservations: au 04/222.08.06
Caractérisées par l'anniversaire du « Mal Saint-Martin » de 1312.
L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru.
                                                                                                                                               Confucius.

Conteurs en balade
- les 4 et 5 août  à 15h, Balade contée au Scheutbos par Claire Landais
Scheutbos - au coin de rue du Scheutbos et du boulevard  L. Mettewie - 1080 Molenbeek.
Chez les Celtes, la semaine du 1er août, on fête le Dieu Lugh, voyageur, artisan, joueur, musicien, guérisseur... C’est la fête des moissons ! Le moment de remplir nos paniers d'histoires.
- les 11 et 12 août 15h00,  Balade contée au Marais de Jette-Ganshoren par Marie-Rose Meysman
Marais de Jette-Ganshoren, au croisement de la rue au Bois et de l'av. des Neuf Provinces - 1083 Ganshoren.
Une petite fille se hisse sur la pointe des pieds et regarde par les yeux de la conteuse. Elle préfère les histoires qui ont du caractère et qui ne se prennent pas au sérieux.
- les 18 et 19 août à 15h, Balade contée au Parc Pierre Paulus  par Jérôme Thomas
Parc Pierre Paulus, au coin de la rue de Parme et de la rue des Étudiants - 1060 Saint-Gilles.
Il paraît que les animaux peuvent parler, et qu'ils n'y vont pas de main morte : reprises de becs, contournages de bourriques et déposages de lapins.
- les 25 et 26 août à 15h,  Balade contée au Parc Tournay-Solvay par  Etienne Piette
Parc Tournay-Solvay, chaussée de la Hulpe 199, devant la grille du parc, côté gare - 1170 Watermael-Boitsfort
Du p'tit berger, de l'aveugle, de la noisette, avec humour, des histoires d’hier à la manière d’aujourd’hui… 
combien ? 3€/adulte, gratuit/enfant réservation: pas de réservation
infos: info@conteursenbalade.be ou 0497 78 20 75
***************************
Conteurs en Balade
Midis contés
- le 1er août, Aline Liénard au Parc de Bruxelles, sous le kiosque 
- le 1er août, Michele di Calogero  à la Bibliothèque d'Anderlecht, dans les jardins, rue du Chapelain, 7
- le 8 août, Muriel Durant au Parc de Bruxelles
- le 8 août, Aline Liénardà la Bibliothèque d'Anderlecht

quand ? le mercredi de 12h45 à 13h30 réservation: pas de réservation
infos: www.conteursenbalade.be, info@conteursenbalade.be  Tel : 0494 76 94 60
Les conteurs en Balade pimentent votre pause de midi par des contes, des fables et des charades.

**************************
U.C.T.T (Unité de contes tout terrain)
Festival du nombril du monde
quand ? les 12, 13, 14 et 15 août où ? à Pougne Hérisson (F-79)
L' U.C.T.T est une brigade d’intervention de rue.  Elle occupe le terrain par leurs histoires décalées, philosophiques, sentimentales ou subversives. 

*****************************
La caravane des conteurs, balades (?) et soirées contées par 4 conteuses + ?, du 16 au 19 août
- le 16 août à 20h00, à la Capsule, 45, Grand-route, Maubray
- le 17 août à 18h00, à la Poudrière, rue Neuve Chaussée, 80, Péruwelz
- le 18 août à 20h00, chez Paule, 53, rue Ferrer, Quevaucamps
- le 19 août à 18h00, chez Marie-Christine, 173, chemin de la Justice, Lanquesaint (Ath)

combien ? gratuit infos, inscriptions: 0477/225.647; 0498/878.320
Chaque jour les conteurs marchent vers le lieu de la soirée.  Si vous voulez parcourir une étape avec nous, prenez contact.  Si vous voulez conter, prenez également contact (voir p. 2.)

***************************
Association Conte en Creuse
Paroles de conteurs, festival
quand ? du 18 au 26 août où ? Ile de Vassivière (F)
infos: +33 (0)5 55 64 57 77 / +33 (0)6 45 58 30 49  infos@paroles-conteurs.org  www.paroles-conteurs.org
  …dans la distribution inégale des richesses qui règne sur le monde, le partage inéquitable des mots n'est pas le moindre mal.  Lyonel Trouillot.

Le Lampadaire à 2 Bosses
Confidences sur un banc par Julie Boitte, Anne Borlée, Sophie Clerfayt, Emmanuel De Loeul, Anne Grigis, Amandine Orban de Xivry, Catherine Pierloz, Thomas Terrando
quand ? le 31 août, de 21h à 22h où ? Place du Temps Libre, 1200 Woluwe-St-Lambert
combien ? Gratuit pour qui ? Tout pub1ic
Un spectacle de conte pour passants.
Ateliers – Formations 
Bibliothèque d'Embourg
Stage de formation au conte par Chantal Devillez
quand ? les 18 et 19 août, de 9h30 à 16h30 où ? Bibliothèque d'Embourg, Voie de l'Ardenne, 78.
combien ? 150€ pour qui ? adultes dès 16 ans
infos, inscriptions: 04/36.15.669
Pour ceux que la parole contée fait rêver, pour se lancer sur les sentiers buissonniers du conte, pour savourer l'oralité de la parole avec le public. 

***********************
Maison du Conte de Bruxelles                                           Ecole Internationale du Conte 
- les 25-26 août et 08-09 septembre, de 10h à 17h, Technique du conteur 
avec Christine Andrien et Magali Mineur. Paf: 170€
 Formation pratique.  Pré requis: avoir suivi la formation "Oralité du conte" et  "Contes en pratique" 
- en septembre 2012,  Formation longue – conteur - acteur
Formation professionnelle au métier de conteur,  conçue autour d'un certain nombre d'ateliers répartis sur trois années (toujours en soirée et/ou le week-end).  Examen d'entrée.

où ? Maison du Conte de Bruxelles, 7D, rue du Rouge-Cloître, 1160 Bruxelles.
infos et inscriptions: ecoleduconte@maisonducontebxl.be  + 32 (0) 2 736 69 50

*************************
Aquilone
Couleurs de parole, atelier par Michèle Dispa
quand ? 2 jeudis par mois ( possibilité les mercredis ) où ? Aquilone, 25, bd Saucy, 4020 Liège
               Porte Ouverte: 13 septembre à 14h30
infos: Dispa  0476 - 213 079; aquilone@skynet.be   www.aquilone.be 
2 modules: - Initiation  à la réécriture/approche de l'oralité d'un conte traditionnel -  Formation à l'oralité
Ni raconter ni lire mais  offrir des images faites de mots, aller à la rencontre de notre propre Parole, de notre imaginaire, de nos émotions.
**************************

Festival du Conte et de la Légende de Stavelot
Raconter à plusieurs par Amandine Orban de Xivry
quand ? du 28 septembre à 10h au 30 septembre à 18h00 où ? salle Electrabel, quai des vieux moulins, Stavelot
combien ? 95€ (stage, lunch, pass au Festival) pour qui ? avoir déjà raconté en public
infos, inscriptions: 080/88.05.20 centreculturel.stavelot@publilink.be
Echauffement, réveil de l'imaginaire, se nourrir des modes de narration de l'autre pour raconter à plusieurs.

***************************
Un ado habitant près de Montréal surfe on line sur Skype avec un ado belge.  L'ado belge tient des propos suicidaires.  Il montre ses poignets mutilés, avale un liquide toxique.  L'ado canadien prévient sa mère qui prévient la police qui prévient la Sureté canadienne qui prévient la Sûreté belge qui prévient la mère de l'ado belge.  L'ado belge renonce au suicide.
Pourrait-on en faire une randonnée ?  D'après Le Soir 7 décembre 2011 – La petite gazette.

****************************

Agenda août 2012

A=animations;  B=balade; C=conférence;  E=exposition; F=formation; Fl=festival ; R= repas;  S=spectacle; V=veillée- scène ouverte
B 01 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B Midis contés, Parc de Bruxelles. Voir p. 5.
B Midis contés, Anderlecht Voir p. 5.
B 03 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B 04 Balade contée au Scheutbos, Bruxelles. Voir p. 5.
B 05 Balade contée au Scheutbos, Bruxelles. Voir p. 5.
V 07 La Veillée du 7 – Scène ouverte, Liège.  Voir p. 1.
B 08 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B Midis contés, Parc de Bruxelles. Voir p. 5.
B Midis contés, Anderlecht. Voir p. 5.
B 10 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B 11 Balade contée au Marais de Jette-Ganshoren. Voir p. 5.
B 12 Balade contée au Marais de Jette-Ganshoren. Voir p. 5.
Fl 12-15 Festival du Nombril du Monde, Pougné-Hérisson (F). Voir p. 5.
B 15 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
BS 16 La caravane des conteurs, Maubray. Voir p. 5.
B 17 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
BS La caravane des conteurs, Péruwelz. Voir p. 5.
B 18 Balade contée au Parc Pierre Paulus. Voir p. 5.
BS La caravane des conteurs, Quevaucamps. Voir p. 5.
Fl 18-26 Paroles de conteurs, Vassivière (F). Voir p. 5.  + de 45 rubriques
F 18-19 Stage de formation au conte, Embourg. Voir p. 6.
B 19 Balade contée au Parc Pierre Paulus. Voir p. 5.
BS La caravane des conteurs, Lanquesaint. Voir p. 5.
B 22 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B 24 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B 25 Balade contée au Parc Tournay-Solvay. Voir p. 5.
F 25-26… Technique du conteur. Voir p. 6.
B 26 Balade contée au Parc Tournay-Solvay. Voir p. 5.
B 29 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
B 31 Balade contée, Liège.  Voir p. 4.
S Confidences sur un banc, Bruxelles. Voir p. 6.
Agenda septembre 2012


F28-30 Raconter à plusieurs, Stavelot. Voir p. 6.
F formation longue, Bruxelles. Voir p. 6.
F 2 jeudis par mois, Liège. Voir p. 6.

*************************
Concours de conte "Fais-moi un conte",  conte lauréat de Monique Ortmans (voit p. 2.)
L’ordre est le plaisir 
Le désordre, le délice de l’imagination.  
                        Paul CLAUDEL
La veuve
Mariette proprette,
Mariette gentillette,
Mariette discrète,
Mariette, vraiment, une veuve « comme il faut » 
Au village, elle chemine,
Elle trottine
Salue à gauche, salue à droite
Une visite au cimetière, à l’épicière, la bouchère, la boulangère, à la mercière …  
Puis, les heures sont longues, longues, longues, la journée se traîne
Jusqu’aux cloches du soir ….
Enfin !
Ce soir là, Mariette envoie valdinguer sa sacoche, son foulard, ses souliers bien cirés, 
elle empoigne son bâton, chausse ses galoches et s’aventure au fond de son jardin,
là où son homme aimait se reposer 
Son homme …
Elle explose :
Te v’là parti, tu trouves ça malin, toi,  de me laisser seule !  Comme une pauvre conne !
Il ne me reste qu’à  porter le deuil, fleurir ta tombe, y verser mes larmes,
Je suis malheureuse
et il me faut tenir, tenir, tenir…. c’est ça, la dignité.
Croâ, croa
Toi, la corneille, clape ton bec, t’as pas droit au chapitre, 
tu sais même pas ce que c’est que de rester seule !
La vie des corneilles ???
J’en sais rien, finalement
Eh, mon homme, d’où tu es, sais-tu me dire si les corneilles sont parfois 
triste comme moi ?
Croa croa croa croa
Ici, dans le jardin, je suis bien
Même que je ne suis  pas toute seule, avec la corneille, 
je reviendrai, à demain
Ainsi, Mariette, la veuve « comme il faut », s’enfonce dans le secret d’une vie parallèle.
Le matin, Mariette  chemine,
Elle trottine
Salue à gauche, salue à droite
Une visite au cimetière, à l’épicière, à la bouchère, sans oublier la boulangère, la mercière…  
Quand vient le soir
les mondanités mises de côté,
avec  tout son baluchon de souvenirs,
sans bruit, au jardin, la Mariette se pose, elle regarde passer le temps
Confiante, elle attend
la corneille se pointe, balance la tête, s’approche, 
un temps d’arrêt,
s’approche encor
Croa croa  croa
Raconte-moi, la corneille, ta vie à toi
Au village, on dit «  oiseau de malheur » …
confidence pour confidence, raconte-moi ….
croa croa croa
De vraies chaffettes, ces deux-là ! Elles sympathisent, elles tissent des liens 
Les jours défilent, l’emploi du temps reste le même :
chaque matin, au village, la Mariette chemine, elle trottine
salue à gauche, salue à droite
une visite au cimetière, à l’épicière, à la bouchère, sans oublier la boulangère, la mercière…  
et le soir, …. le jardin  … la corneille ….
Tout se sait, dans un petit village,
et ce « commerce » de la veuve avec une corneille
n’est pas du goût de tout le monde, 
en tous cas pas de quelques  hommes « forts » rassemblés au bistro.
« la veuve et sa corneille, elles attirent la malédiction sur le village, je vous le jure, 
« déjà, au foot, notre équipe a perdu,
« et le veau du pauvre Julot, il traîne la fièvre lente,
« et la statue de Ste Rita, la patronne des causes perdues, qui prend des airs penchés ….
« Jeanne d’Arc a été sacrifiée pour moins que ça
« quel exemple pour nos petits …
« Il faut mettre fin à ce manège»
Jack , le plombier, est le plus excité
il harangue l’assistance, galvanise les mous, fustige les indécis
Y en a qui sont pour, y en a qui sont contre
« Après tout, si ça lui plait, à cette petite vieille, de ramager avec une corneille
« Chacun fait ce qu’il  lui plait. » 
« Chacun fait ce qui lui plait ! …..Voilà bien la porte ouverte à toutes les « excentricités, où allons-nous ? »
Le ton monte à mesure qu’ils descendent des bières
« Qui vient tordre le cou à cette maudite bestiole ??? »
Les écolos protestent : «elle ne nous a rien fait»
Pour tout ce qui est un peu sur-naturel, un peu mystérieux
Un homme seul serait bien  un peu couillon ;
Mais ils sont sept, sept couillons,   qui se montent le bourrichon
« Allons enfants de la patrie …
« Pour nos femmes et nos enfants, sus à la corneille,
« Laissons les faibles à leur inertie et nous, 
 « rétablissons le bon ordre» 
Les hommes s’arment de fourches, le cortège part franc battant ; arrivé au jardin de la Mariette, il se fige, cloué au sol par l’étrangeté de ce qu’ils voient : 
«  Nom de Dieu, c’est pas vrai,  la Mariette, elle s’est vraiment acoquinée avec  « cette corneille !!!!   regardez-moi ça, elles s’en payent une tranche de bon « temps !  La Mariette, elle ferait mieux d’aller au cercle des 3 X 20, ou de « nettoyer l’église, de se rendre utile enfin  !… » 
Croa croa croa ccroa
Avec des ruses de sioux, Jack et ses comparses encerclent les deux amies
La corneille a vite compris, elle tend ses pattes à Mariette, et, d’un coup d’aile prodigieux, au nez et à la barbe de leurs assaillants, 
à elles deux, elles décollent 
elles survolent cimetière, crémière, boulangère, mercière …
A elles deux, elles se posent enfin sur un fil, funambules  heureuses entre ciel et terre.

*********************
Du Rififi au Potager
                                                                                                      Monique Ortmans
Nos grands-parents le savaient, eux :
« Celui qui s’en prend à la terre  s’en prend à son maître »
Mais pour l’Auguste et sa Mariette, un potager,
c’est une passion, … qui doit rapporter !
c’est récolter, c’est engranger, c’est surgeler, 
et tant mieux si les voisins en périssent de jalousie !
Pas de sentiments donc,
du rendement.
On s’attaque à la terre,
On bêche, on bine, on bute, on bouture
on sarcle, on  sème
on arrache, on arrose, 
on n’est pas là pour s’amuser !
Ni pour écouter la longue plainte des petits légumes :
J’en ai assez qu’on me débite en rondelles
Et moi, on me râpe
Et moi, on m’épluche, on me réduit en purée et on me met au four
Et moi, on m’étuve
Et moi, on me gratine
Et moi, on me fait revenir à l’huile pour me faire suer !
Et moi, on me laisse grossir jusqu’à Haloween, puis on me transforme en lanterne !!!
Ce qu’on veut, nous, les petits légumes, 
c’est prendre le temps de regarder passer le temps, 
c’est être admirés et longuement convoités
c’est s’épanouir en bonne compagnie dans une terre bien préparée
c’est vivre une petite existence pépère et la terminer en beauté   
une saison, ça passe si vite ….
On n’est pas des grosses légumes, mais, quand même,
L’union fait la force, c’est bien connu !
Alors,  liguons-nous pour nous faire entendre, 
les Végétaux Vivants Mais Muets, la VVMM 
Mettons l’épouvantail de notre côté, 
Il a de la prestance, lui, et puis, il résiste au temps.
Sitôt dit, sitôt fait, et l’épouvantail :
Bien sûr que je suis  votre allié !
Qu’est ce que vous croyez ?
J’en ai gros sur la patate,  moi,
d’effrayer mes amis les oiseaux !
Mais … épouvanter l’Auguste et sa Marie,
Ça , je vais m’en délecter,  ce ne sera pas triste …..
Comment ????
J’ai mon idée :
Les soirs de pleine lune vient flâner par ici un fantôme
de fort belle allure, ma foi,
et toujours du côté des petits
un vrai Robin des Bois
Nous sommes devenus amis
Je peux compter sur lui   …..
Quelques jours plus tard, à la tombée du soir,
Auguste bougonne :
Fait sec, j’vas arroser …
J’t’accompagne, fait la Mariette,
des fois qu’il y aurait quelque chose à récolter ….
Traînant les sabots, 
courbant le dos sous le poids des travaux potagers, 
l’Auguste et sa Mariette, 
la tête en souci et l’œil avachi, 
s’avancent lourdement entre les plates bandes …. 
quand soudain, houhou, une bourrasque se déchaîne avec fracas
Acoquiné avec le fantôme, l’épouvantail se fait énorme, monstrueux, 
il claque des dents au vent en ricanant  
tandis que les geais, profitant de l’aubaine, s’égosillent à transpercer les tympans
Auguste, blanc comme un navet, tombe à genoux dans les rangs d’oignons.
Il veut se défendre avec son tuyau d’arrosage, il tremble trop  
L’épouvantail alors  agite ses longs bras noirs et, de ses mains squelettiques,
il effleure la Mariette anéantie qui monologue sans cesse : 
« Les carottes sont cuites, c’est la fin des haricots .
Pitié, ayez pitié de nous ….»  
Et alors, vous l’aviez oublié :
« Celui qui s’en prend à la terre s’en prend à son maître »
Ha,ha,ha,ha
L’épouvantail, le fantôme et tous les légumes jubilent 
« Victoire, victoire, l’ennemi s’est écroulé »
Quel moment délicieux
Ils sont à notre merci, les deux vieux, mais qu’en faire ???
La VVMM ligue est bien embarrassée :
Si seulement l’Auguste et sa Mariette reconnaissaient nos mérites, si ils nous parlaient, s'ils nous cueillaient avec respect et nous remerciaient de les nourrir 
ça changerait toute notre vie….   
Ils se croient les maîtres, ils ne respectent 
rien …. 
On va leur faire la morale :
Erigés en tribunal, ils encerclent l’Auguste et sa Marie :
Relevez-vous, vous deux
« Que vous ayez besoin de carottes pour votre vue, d’épinard pour vos vieilles cuisses, de poireaux pour bien faire pipi, d’ail pour votre résistance, de pourpier plein d’oméga 3, de fenouil pour votre zigounette, que sais-je, …
nous le comprenons, 
mais, bon dieu de bon sang, 
nous sommes bien vivants même si nous sommes muets,
nous sommes les fruits de cette terre que vous foulez aux pieds sans aucune pitié
« Celui qui s’en prend à la terre s’en prend à son maître »
c’est plus vrai que jamais
Traitez-nous donc  avec respect,  prenez le temps de nous remercier, 
sinon nous nous liguerons avec les rates, les limaces, les chenilles, et le mildiou 
A cette menace, l’Auguste et sa Mariette blêmissent, puis le franc tombe :
Nous avons compris … Promis ! 
Désormais, nous ferons attention, nous entrerons dans votre domaine sur la pointe des pieds, nous vous cueillerons avec votre permission,   
Allons, allons, de l’attention mais pas d’exagération,
Demain, nous verrons ….
A pas lents, l’Auguste  et la Mariette rentrent chez eux, secouent leurs sabots, 
de la terre s’éparpille,
Mariette prend sa balayette, sa ramassette ….
Tout doux,, Mariette, tout doux
« Celui qui s’en prend à la terre s’en prend à son maître »
Et ce soir, cuis-nous donc des macaronis, 
après ce qu’on a appris …

**********************************
Le noble Jeu d'Esmorée, fils du Roi de Sicile
Datant probablement du 13ième siècle, serait la première pièce de théâtre profane, jouée dans une habitation, en relation avec les Chambres de Rhétorique.  D'un auteur inconnu, en flamand de Gand et en vers.  Publiée en français par C.P. Serrure, conservateur des archives de la Province de Flandre Orientale, Gand, 1835.
Aucune trace historique des lieux, du drame et des personnages.  Il n'y a aucune indication scénique.
Une publication récente, "La chevalerie, de la Germanie antique à la France du XII° siècle" de Dominique Barthélemy, librairie Arthème Fayard, 2007, analyse les romans de chevalerie ainsi que des textes arabes,  et fait état d'une certaine entente entre chrétiens et "Sarazins", en dehors des épisodes guerriers, naturellement.  Entente et ignorance réciproques, autant d'un côté que de l'autre.  Dans les textes chrétiens, les musulmans évoquent Mahomet mais aussi Apollon. 
Sicile
Autrefois, régnait en Sicile un noble roi, un vaillant guerrier.  Après un temps assez long de mariage et alors que son époux est déjà vieux, son épouse eut un fils, Esmorée.
Le frère du roi, Robert, est furieux.  Il comptait bien hériter du royaume.  Cette naissance ruine ses plans.
- "Fatale naissance.  Ce vieillard vient d'avoir un enfant.  Sicile, jardin de délices, je ne pourrai te posséder.
Je mènerai cet enfant à sa perte, je l'étoufferai, je le noierai.  Je vais commencer par diffamer la reine.
Damas
Placus, l'astrologue du roi de Damas, lui annonce que les étoiles prédisent une terrible nouvelle: 
- "Un enfant de naissance illustre vient de naître.  Son père est roi de Sicile. Il vous tuera par le fer, votre fille sera son épouse et deviendra chrétienne."
- "Par Apolin, comment lutter contre ce sort funeste ?"
- "Donnez- moi une forte somme, j'irai en Sicile, j'achèterai cet enfant.  Il deviendra un franc païen et nous serons maîtres de sa destinée.  Il croira que vous êtes son père."
Sicile
Robert, le frère du roi - "Je vous tiens, enfant d'un vieillard tout cassé !  Depuis votre naissance, je n'ai plus connu un moment de joie.  Je vous ferai périr."  Placus intervient:
- "Vous auriez tort, cet enfant est si beau.  Pourquoi êtes-vous tellement contre lui ?"
- "J'ai appris dans un songe qu'il allait me faire mourir.  Je n'ai plus un moment de repos.  J'ai pu le dérober à sa mère et je ne le lâcherai que mort."
- "Ecoutez mon conseil.  Je vous l'achèterai et je l'emmènerai loin d'ici, au-delà de la Turquie."
- "Mille livres d'or comptant et je vous l'abandonne."
- "D'accord.  Dites-moi quel est son nom ?"
- "Esmorée."
- "Je pars avec lui.  Que Mahomet me protège."
- "Je vais mettre cet or en sureté.  La Sicile ne saurait m'échapper."
Damas
Le roi se réjouit.
- "J'élèverai cet enfant comme mon propre fils, je le confierai à ma fille."
- "Ne mettez pas votre fille au courant.  Dites-lui que c'est un enfant trouvé, elle s'en souciera peu."
- Où êtes-vous, Damiette, ma fille , j'ai à vous parler."
- "Me voici, mon père, quels sont vos ordres ?"
- "J'ai trouvé cet enfant sous un cèdre, dans notre verger.  Je le confie à vos soins.  Soyez pour lui à la fois sa mère et sa sœur. Son nom est Esmorée"
- "Je suis reconnaissante à Mahomet et à Apolin de me donner un si bel enfant.  Vos langes indiquent une haute naissance et on vous a abandonné, pauvre enfant !"
Sicile
Le roi se lamente en présence de Robert.
- "J'ai perdu mon si bel enfant et la reine est triste à mourir."
- "La douleur de la reine n'est pas sincère.  Elle ne vous aime plus parce que vous êtes vieux.  Elle n'arrête pas de se plaindre.  Je crains qu'elle vous empoisonne.  Je sais qu'elle a tué son enfant.  Je me demande si elle n'a pas un penchant pour un homme jeune."
- "Si ce que vous dites est vrai, elle doit périr.  Je veux l'entendre."  La reine arrive.
- "O, mon grand roi, qui me consolera de la perte de mon enfant."
- "Que le ciel vous couvre d'infamie, femme cruelle et méchante.  Vous avez-vous-même étouffé notre enfant.  Robert emmenez-la en prison."
- "O Dieu, faites que l'on reconnaisse mon innocence."
Dix-huit ans se sont passés
Damas
Esmorée se promène dans le verger.
- "Je me demande pourquoi ma sœur ne se marie pas.  Elle n'a de penchant pour aucun homme ?  Elle aime quelqu'un en secret ?"  Il se cache sous un buisson et tente de s'endormir.  Survient Damiette.
- "Je brûle d'un amour violent pour un homme dont je ne connais ni la naissance ni l'origine.  Il se croit mon frère.  Je l'aime par-dessus tout.  Il a un caractère noble et courageux.  Mon cœur me dit qu'il est de haute naissance.  Mon chagrin sera éternel, je ne veux le dire à personne."  
Esmorée va vers elle.
- "Je suis donc un enfant trouvé !  Je croyais que j'étais fils de roi, fils de votre père.  Qui est plus malheureux que moi sur terre ?  Dites-moi comment les choses se sont passées ?"  Damiette le met au courant.
- "Je veux découvrir qui sont mes parents."
- "Esmorée, restez près de moi.  A la mort de mon père je vous épouserai et vous deviendrez le roi de Damas."
- "Jamais je ne vous infligerai un tel déshonneur. Je pars.  Que Mahomet veille sur moi.  Je reviendrai vers vous quand j'aurai découvert la vérité."
- "Prenez cette ceinture qui vous enveloppait.  Mettez-la sur votre tête pour qu'on vous reconnaisse à ce signe."
Sicile
La reine est à la fenêtre de sa prison.  Esmorée passe devant.
- "Que mon cœur serait soulagé si je découvrais mon père et ma mère grâce à ces armoiries brodées."
- "Venez près de moi et écoutez ma triste histoire." La reine raconte
- "Nous sommes deux malheureux.  Vous, en prison, moi abandonné avec cette ceinture."
- "Vous êtes mon fils."
Le roi demande pardon à la reine, il se réjouit de retrouver son fils.
Damiette décide de partir à la recherche d'Esmorée.  Avec Placus, elle arrive en Sicile.  Elle et Esmorée se rencontrent.  Placus raconte ce qui s'est passé.  Robert est pendu.  Esmorée tire la conclusion:
- "Toujours à mauvaise vie mauvaise fin.  Les cœurs purs triomphent toujours.  Ne quittez pas le sentier de la droiture."
Le présentateur:
- "Voici la fin du drame.  Que personne ne s'en aille, nous allons jouer une sottie.  Prenez quelques rafraîchissements au bas de cet escalier.  Si vous vous êtes bien amusés, revenez-nous demain."
Un conteur pourrait faire sienne cette histoire ? Qu'en pensez-vous ?

*******************************
Ce rond est-il rouge ?  Alors ceci vous concerne :
Si vous voulez (continuer à) recevoir ce  Mensuel d’Informations sur l’Oral ité, les Conteurs et les Raconteurs:
En Belgique: il vous suffit de verser 12€ au compte BE 75 5230 8016 8151, identification BIC TRIOBEBB de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, asbl.  Vous serez assuré de recevoir prioritairement, pendant douze mois, un maximum d’informations sur le conte : spectacles, animations, repas contés, formations, balades, ...  en provenance non seulement de notre asbl, mais aussi de bien d’autres associations et d’autres conteurs.  
Pour tous renseignements : 04/367.27.06 ou 087/53.05.74
France et Europe: A cause de frais de port plus élevés, l’abonnement à notre Mensuel vous coûtera 23€. 
Paiement par virement international de 23€ (demandez à votre banque des formulaires spéciaux Swiftcode ou BIC), au compte n° BE 75 5230 8016 8151, identification BIC TRIOBEBB Banque Triodos, 139/3, rue Haute, B 1000 Bruxelles de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, 32/224, avenue Eugène Ysaÿe, B 4053 Embourg. En communication: nom et adresse où envoyer le Mensuel.
permanence téléphonique Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers: 
- le mercredi matin, de 8h30 à 12h30 au 04/367.27.06, chez M-Cl Desmette.
- répondeur: 087/53.05.74 chez Paul Fauconnier 
sur Internet: maisonconte.liege@skynet.be
                    http://users.swing.be/paroleactive/   archives: articles, contes, pages perso, 
                    http://conteetparole.blogspot.com    actualité: agenda, articles, contes, …
A ne pas jeter sur la voie publique mais à mettre entre les mains de tout amateur de contes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire