vendredi 1 mai 2015

Mensuel mail 2015 – N°269

Mensuel de diffusion d’informations sur l’oralité,
                                           les conteurs et les raconteurs.
mai  2015 – N°269
                                                                                                                    
P 912122 Bureau de dépôt LIEGE 1–4000   Editeur responsable: Marie-Claire Desmette, av. E. Ysaÿe, 32/224  4053 Embourg


Au sommaire, ce mois-ci:

- Nouvelles du monde du conte
- Graine de contes
- Spectacles – Animations
- Repas - Ateliers – Veillées
- 3 histoires



La Veillée du 7 – scène ouverte
organisée par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers

quand ? le 7 mai  à 20h                                               où ? Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite à Liège
combien ? 2€                                                      
animation : Roger Janssen                                       carte blanche: Espace 28
infos: 04/367.27.06; 087/22 53; 91 0471/40 20 43;  http://conteetparole.blogspot.com
L’espace rencontre femmes de l’Espace 28 a mené une expérience sur le regard de femmes migrantes, depuis leur arrivée en Belgique jusqu’à ce jour, sur leur vie et sur Verviers, leur ville d’accueil.  Ces femmes, demandeuses d’asile ou réfugiées, ont pris la parole au travers de photos et de textes. Différents thèmes ont été abordés : l’arrivée en Belgique, le quotidien de femme étrangère à Verviers, la vie dans un centre de demandeurs d’asile, les adaptations diverses au pays d’accueil…etc..  Le fruit du travail est présenté au travers :
d'une exposition photo « Regards de femmes en transit »
et d'un livre « Annexe 26. Carnet de femmes en transit »


La Veillée du 7 – scène ouverte
organisée par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers

quand ? le 7 juin  à 20h                            où ? Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite à Liège
combien ? 2€                                              infos: 04/367.27.06; http://conteetparole.blogspot.com 
animation : Michelle Troupin                     carte blanche: Michèle Dispa
Pour conter, s'inscrire en début de séance auprès de l'animatrice.  Contes d'une durée de 10'.



La Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers asbl organise Mouiller sa chemise ou l'implication du conteur, atelier animé par Marie-Claire Desmette, les 6 et 7 juin, de 9h00 à 17h00, dans la Grange à Musique et le jardin de Denis Duculot, Paradis, 53 (Aywaille).            
     Le travail se fera sur des contes apportés par l'animatrice et sur les contes apportés par les stagiaires. Nombre: minimum 8, maximum 12. 60€.

Infos et inscriptions: 04/367.27.06 ; maisonconte.liege@skynet.be


Graines de conte

A Moscou en hiver;  un bébé est abandonné près d'un vide-ordure d'un immeuble.  Un chat s'est couché sur lui, lui léchait les mains et les pieds. Quand une habitante de l'immeuble est passée, le chat a commencé à miauler.  Le bébé a été sauvé. (afp)

Deux Polonais font leur jogging dans la forêt de Rudzica.  Un mouflon s'est pris dans un arbre ses longues cornes recourbées.  Les deux hommes libèrent l'animal.  Le mouflon détale puis s'arrête.  Un des sportifs raconte: nous avons échangé un regard.  Je crois que c'était sa façon de me dire merci. (yahoo.fr )

Source de contes Rubrique de Muriel Durant

pas de Source de contes ce mois-ci. 
Muriel nous revient le mois prochain, promis !  Déjà Merci à elle.

Nouvelles du monde du conte

Urgent. Concours Conte de Chiny .  Le prix du Ministre de la Culture, Prix de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Prix du Festival interculturel du Conte de Chiny sera remis au vainqueur (valeur 1250€).  10 candidats seront sélectionnés.
Prestation de 25 à 30 minutes maximum les 11 ou 12 juillet 2015.
Candidature à remplir et renvoyer par mail à l’adresse chiny@conte.be
Les documents se trouvent sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/chinycontes 
Pour plus d’infos : 061/32 07 56 ou chiny@conte.be   Jusqu’au 4 mai.

·      Fais-moi un conte: Lauréats du concours d'écriture: 
- Finale « Conteurs en herbe »
Prix de la Ligue des Familles: Chloé Henry; L'écureuil, le lapin, l'ours et la sorcière
Prix de la Ville de Philippeville: Ecole d'application de Morlanwelz; Le prince Charles…
Coup de cœur pour la meilleure interprétation: Eliott Delacre & Romain De Vriese; Blanche neige et les Seize Ons
Coup de cœur pour la créativité: Ecole de Berzée: Camille Valenza, Dolorès Wenkin, Alizée Denorme ; Des vacances trop mortelles
Coup de cœur pour l’originalité: Nicolas Di Liberto & Pol De Vriese; Le mystère de la fonte des glaces en Antarctique
Grand Prix du jury
Romain Balthazar (Petit-Han) ; Les 4 saisons
- Finale « Adultes » 21.03.2015
Prix du public: Marc Piret; La dernière saison de Grabouffi
Prix de la Qualité de la langue:  Yves Jeunehomme; L'année où l'hiver oublia (presque) l'essentiel
GRAND PRIX DU JURY : Lucie Depienne; Madame Neige divorce
Nos félicitations à tous les lauréats

·      Le Centre Culturel Christian Colle lance la onzième édition du Prix de l’Eau Noire. Ce concours s’adresse aux auteurs de contes sans aucune restriction géographique et récompense des contes inédits. Il est doté d’un prix principal de 500€ et d'éventuels prix secondaires.
La date maximale de rentrée des contes auprès du Centre culturel est fixée au mercredi 24 juin 2015. La remise des prix suivra dans le courant du mois de novembre 2015 à Couvin.
La sélection portera sur la qualité de l'écriture, l'originalité et l'aspect merveilleux du sujet au niveau du temps, de l'espace et de l'action, sans prendre en considération l'illustration éventuelle.
Par contre, le jury sera particulièrement attentif à distinguer des œuvres se réclamant de la tradition orale et, susceptibles par-là, de faire l'objet de lectures mises en espace ou même d'être théâtralisées.
Le règlement du concours est disponible sur demande auprès du Centre culturel ou par mail : emmanuelle.bourtembourg@ccccc.be.

·      Concours de conteurs à Redu, les 19 et 20 septembre 2015,  la forêt autrement ! 
S’il est vrai qu’à Redu, la forêt est omniprésente, il n’est pas interdit d’en parler de manière actuelle. Aussi notre envie d’innover nous conduit à inviter les candidats à revisiter cette dernière, en la considérant-par exemple- comme une entité, un personnage à part entière, qui vit, pense et agit.
Nous souhaitons introduire à Redu, la notion de sonor-récit. Certains artistes de chez nous utilisent ce mode de récit et il n’est pas exclu de penser que cela devienne à moyen terme une branche émergente en matière de Conte/Récit.
À travers cette technique du sonor-récit, nous demandons aux candidats de construire et d’articuler leur histoire sur DU SON. Celui-ci devra donc faire partie intégrante du récit. Il est indispensable d’aborder cette démarche avec un souci constant de créativité et de poésie.
Soyez imprévisibles, novateurs et audacieux : ce seront des critères essentiels de votre sélection !
Remarque : notre préférence ira vers des formes sonores interprétées en acoustique ou « à capella » (ou encore d’utilisation du corps comme outil de résonnance). Si un recours (discret) à la technique est admis, nous informons néanmoins les candidats concernés qu’ils auront à être munis du matériel nécessaire à leur intervention.
Changement encore puisque cette année, les candidats se produiront dans des endroits vivants, à savoir : chez les libraires ou encore dans des établissements de type horeca.
Le grand gagnant remportera la somme de 500€ ainsi qu’une programmation lors d’un événement « conte ».
Les membres du jury/programmateurs et partenaires de l’événement soutiendront chacun le/la concurrent(e) dont le travail leur a particulièrement plu via une programmation lors d’un de leur événement « conte ».
-      le conteur doit être francophone (pas de limitation de nationalité !) et le conte en français
-      le conteur devra donner sa candidature pour la date limite du 1er juin 2015
-      La candidature comprendra le C.V. du conteur, un extrait audio/vidéo du conteur en spectacle d’une durée de min. 5’ + le texte du conte présenté.
-      Le conte présenté doit avoir une durée de 20’ (min.) à 25’ (max.)
Organisation et renseignements : Maison du Tourisme du Pays de la Haute-Lesse, Place de l’Esro, 60,  6890 Redu.  061/65 66 99. info@haute-lesse.be - https://festivaldeslegendes.wix.com/redu
En collaboration avec : la Cellule Culture en Haute-Lesse, Chiny, Cité des Contes asbl,           La Maison du Conte et de la Littérature de Jodoigne

·      La formation longue de conteur-acteur dispensée par la Maison du Conte de Bruxelles se répartit sur 3 années. Unique en Europe, elle propose un cursus complet spécifique au métier de conteur et à l’art du conte est portée par une équipe pédagogique et des formateurs internationaux. Elle envisage une multitude d'aspects tant théoriques que pratique.  où ? Maison du Conte de Bruxelles, 7d, rue du Rouge-Cloître,
1160 Auderghem. Info et réservation : 02 736 69 50 – info@maisonducontebxl.be  www.lamaisonducontedebruxelles.be

·      Cette année encore, tout plein d’associations proposeront la rencontre Change le Monde - édition
AlternatibHabay- du côté de la Gaume , tout au Sud de la Belgique.  Par ailleurs, en 2015, « Change le Monde » se joint à l’accueil du « Tour Alternatiba » pour le climat.La rencontre se tiendra donc les mardi 28 et mercredi 29 juillet, à Marbehan.
Une fois encore, nous sommes désireux d’accueillir des artistes. Surtout si leurs interventions rejoignent nos thématiques : « Change le Monde » : transition socio-écologique, nouvelles pratiques sociales, pour un monde plus égalitaire, soucieux de justice, soucieux de l’autre et des générations futures. Justice climatique autour de l’étape du Tour Alternatiba, Droits humains, droit/s au/du travail autour d’un festival du film documentaire.
Hélas, nos ressources sont restées maigres, … et nous ne disposons toujours pas vraiment de budget artistique. On envisage cependant de disposer d’un espace scénique correct et d’une bonne régie son.
Deux formules sont donc possibles :
1)    La scène ouverte – scène offerte : ton intervention est accueillie, au mieux de nos capacités techniques… et te permet à la fois de rencontrer un public et d’inviter des relais à découvrir où tu en es…
2)    Un peu plus compliqué : une association qui dispose du budget nécessaire peut, en accord avec nos groupes porteurs, s’impliquer dans « Change le Monde/ AlternatibHabay» en te programmant …
Envie de te joindre à nous, le 28 ou le 29 juillet ? Contacte dès à présent: changelemonde@cncd.be

·      Festival interculturel du Conte de Vassivière, 22-29 août 2015.  Voilà déjà les stages:
- Armelle & Peppo Audigane "Conte & Musique"
- Olivier Villanove "Comment raconter dans un espace naturel ?"
- Frédéric Pradal "Raconter en disant Je, ou Quand les personnages se racontent"
- Pépito Matéo  "Se mettre à son conte"
- Gigi Bigot  "Le conte pour mieux dire la vérité"
- Cécile Pouget  "Stage couture & créativité : personnages et accessoires de contes".

·      Un an s’est écoulé depuis que j’ai inauguré ce projet de feuille volante internationale à travers laquelle je m’étais proposé de partager des contenus qui se trouvent habituellement sur mon site web et dans lesquels je réfléchis sur le métier de conter des contes. Un an de nombreux contes contés, de nombreux kilomètres et de nombreux bons moments vécus autour de la parole dite.  Le moment est maintenant venu d’envoyer une nouvelle feuille volante.
Cette fois, la feuille inclut deux textes sur le personnage du narrateur oral :
1 Définition et caractéristiques du narrateur oral. Dans cet article, j’essaie d’élaborer une définition du narrateur oral et j’énumère également six caractéristiques qui, de mon point de vue, sont importantes au moment de conter des contes. 
2 Classification des types de narrateurs oraux. Dans ce texte, je cherche à établir une classification des types de conteurs qu’il y a, en fonction de deux critères que j’explique de façon détaillée. 
Et un article sur l’importance des contes contés en ces temps aussi technologiques et rapides :
Puissent ces articles être de votre intérêt.  J’espère que nous nous rencontrerons bientôt sur les chemins de la terre orale.  Salutations cordiales,  Pep Bruno. web@pepbruno.com
http://www.pepbruno.com/lists/?p=unsubscribe&uid=4c6f9092bb729d68041b3beff936f450
_______________________________________________________________________________________

 Message important à nos amis conteurs et organisateurs de spectacle

·      Envoyez-nous vos informations avant le 14 du mois précédant la publication,
·      un mois plus tôt pour les formations,
·      complètes et lisibles,
·      par poste à Marie-Claire Desmette, av. Eugène Ysaÿe, 32/224  4053 Embourg.  Tel : 04/367.27.06.
·      ou par courriel à maisonconte.liege@skynet.be                                         
·      Ne comptez pas sur les organisateurs de spectacle. Envoyez-nous vous-même vos infos.
Idéalement, vos informations comportent:
organisateur,                          titre,                       genre d'activité,                      artiste(s),
date et heure,                         lieu,                        prix,                                       public cible,        
coordonnées pour infos et réservations,                              max. deux lignes de commentaire

N.B. Aucune mention tout en majuscules, svp.
C'est vous qui nous envoyez vos informations.
Veuillez ne pas les noyer dans une mise en page compliquée Epargnez-nous les recherches, l'exploration.
Merci d'épargner le travail bénévole de la rédaction, de la correction, de l'expédition.
L'idéal pour nous, le plus sûr pour vous, c'est le copier-coller
________________________________________________________________________________

? J'aimerais être comme les oiseaux qui peuvent visiter Damas et Bagdad et revenir quand ils le désirent. Paolo Coelho.
Spectacles - Animations - Balade - Repas

Contes Irlandais par les conteurs de Paradis

quand ? : le 30 avril, les 1, 2, 8, 9, 13, 14, 15, 21, 22, 23 mai à 19h30, le 10 mai à 14h30 et le 16 mai à 18h30
où ? Cafétéria du Moderne, 1, rue Ste Walburge à 4000 Liège          combien ? compris dans le prix du spectacle
Une demi-heure de contes pour mettre dans l'ambiance de la représentation du Lieutenant d'Inishmore de Martin McDonagh, qui suivra.

Racontance
Ça tchatche ou ça casse ! par Farid Azgui, Ahmed Hafiz et Michele di Calogero

quand ? le 8 mai à 20h                                           où ? au Las Vegas, avenue Brugmann, 538 (place Danco) Bruxelles
infos, réservations: racontance@hotmail.com
Trois conteurs, trois méditerranéens pur jus. L'un vient d'Algérie, un autre de Tunisie, le troisième est sicilien et tous se retrouvent à Las Vegas... ça ne s'invente pas !


Les rêveurs par Catherine Pierloz

quand ? 9 mai à 20h                                               où ? Petit Théâtre Mercelis, rue Mercelis 13, 1050 Bruxelles
pour qui ? adultes, et enfants dès 12 ans            infos, réservations: carriolesenmer@gmail.com - + 32 498 46 72 36
Adaptation d'un conte de Karen Blixen. Quelques personnages racontent comment le destin a fait d'eux des rêveurs alors qu'une femme traverse leurs vies comme un fantôme.

Ceux de la rue Saint-Laurent par Hélène Stevens, Dîner spectacle

quand ? le 10 mai à 11h                    où ? Maison de la Laïcité I. Joliot-Curie, 33, rue Lambert Fortune, 1300 Wavre
combien ? 15 euros pour le spectacle, un repas typiquement liégeois, apéros et boissons
infos et réservations pour le repas (avant le 3 mai) au 010 24 64 03
Laure a 5 ans quand la guerre 40/45 commence. Elle habite rue Saint Laurent à Liège… Un quartier où régnaient la solidarité et aussi l’esprit frondeur des liégeois. Récit de vie.
                   
Les Dimanches du Conte de Bruxelles
Cassandre par Catherine Pierloz

quand ? le 17 mai  à 20h                         où ? Centre Culturel des Riches Claires, 24 rue des Riches Claires à 1000 Bxl
combien ? 6/9 euros                                pour qui ? tout public dès 14 ans
Infos www.dimanchesduconte.be  Résa info@dimanchesduconte.be ou 0489 69 97 96

Festival de contes en chaises longues
avec Colette Migné, Christian Pierron, Julien Staudt, Myriam PellicaneBernadette Heinrich,
Sylvain Cebron de Lisle, Christian Schaubroeck, Véronique de Miomandre.


quand ? du 21 au 31 mai                                                   où ? Mont Saint Martin France (près d’Arlon)
14ième  édition.  Cette année 'Les Déjantés sont à l’honneur.  Formation à l’art de raconter, Balades contées, Spectacles,

Lisbonne littéraire et conté, par Marie-Andrée Delhamende.

quand ? les 22, 23, 24 mai                                                combien ? 390€
infos, inscription: 0478 49 58 17; delhamende@hotmail.com
Découvrez  la ville de Lisbonne à travers les contes, les mythes, les personnages de légendes, les textes lus à voix haute... Place à la littérature écrite et orale…et à la beauté.

Barricade
Contes des quatre z'éléments, balade contée par les conteurs de la Troupe des Tous Contes Fées

quand ? le 29 mai dès 20h30                                            où ? RV: Barricade, 21 rue Pierreuse 4000 Liège
combien ? 3 €                                                                   infos, réservation: 0476 68 00 73
Balade dans Liège, à la recherche des quatre 'Z'éléments et leur manifestions.

Les Conteurs en Balade                                                                                                                       Mots et Merveilles

Contez broleke  par Valérie Bienfaisant, Muriel Durant et Elisabeth Mertens

quand ? le 31 mai à 15h00 et 17h00                               où ? Place du Jeu de Balle, 30, 1000 Bruxelles
combien ? 7/4€                                                      
infos, réservation obligatoire: 0497/78.20.75 info@conteursenbalade.be   www.conteursenbalade.be
Plongeon au cœur d'un quartier d'écarts et de traits d'union, inspirés par les dires et ouï-dire des habitants de la Marolle contemporaine.

Ateliers – Formations


la Maison du Conte de Bruxelles

- Contes en pratique par Corinne Pire et Anne Romain, les 29 avril, 13 mai, 27 mai et 10 juin de 18h30 à 21h30
      110€.
Ces ateliers prolongent la formation d’initiation. Ils s’adressent à quiconque a suivi cette formation. Les histoires présentées ne dépassent pas 10 minutes.

- Initiation par Christine Andrien et Magali Mineur, les 04, 11, 18 et 25 juin, de 10h à 17h.
180€
Pour toute personne désireuse de s’initier au conte, sans aucun pré-requis, dans l’esprit du conte populaire traditionnel.  Indispensable pour entamer les ateliers préparatoires à la formation longue.
_______________________________________________________________________________________________________________

où ? Maison du Conte de Bruxelles, 7d rue du Rouge-Cloître, 1160 Auderghem
Info et réservation : 02 736 69 50 – info@maisonducontebxl.be  www.lamaisonducontedebruxelles.be

Formation au conte par Chantal Devillez

quand ? 2ième et 4ième samedis                               où ? Bibliothèque d'Embourg, Voie de l'Ardenne, 78, 4073 Embourg
combien ? 200€/10 ateliers                                  infos, inscriptions: 04/36.15.669;
Jouer avec les mots, créer des images, respecter les silences, exprimer l'émotion, plonger dans l'histoire, …

Atelier contes par Christian Schaubroeck

quand ? Confirmés: le 2e mercredi du mois de 19h30 à 21h30
               Débutants: le 4e mercredi du mois, de 19h30 à 21h00;                                       où ? à Chiny
Le conte est porteur de valeurs et se veut une forme d’apprentissage à mieux vivre, L’art de conter, c’est avant tout un cadeau que le conteur offre au public, le partage d’un moment en dehors du temps.

Raconter des histoires aux tout-petits par Jeanne Ashbe

quand ? les 9 et 10 mai                                                      où ? à Namur
combien ? 60€                                                                    infos, inscription: 081/776.809; taps@province.namur.be
Approcher l'univers des 0 à 3 ans à travers les albums et les histoires et découvrir des outils pour raconter aux tout-petits

les Conteurs éveillés
Prête-moi ta voix, masterclass  par Pascal Guéran

qaund ? le 16 mai                                                               où ? Aux Anciennes Ecoles à Chiny.
combien ?  50€ la journée, repas compris                      pour qui ? tout conteur initié
infos, inscriptions : etvolentlesmots@gmail.com – 0476 97 52 96
Autour de la thématique de l’objet. Formation suivie en soirée par une veillée contée avec scène ouverte à Chiny. Venir avec un bout d'histoire (5 à 10 min, non obligatoire) et des vêtements souples.

?La meilleure façon de prendre les choses du bon côté, c'est d'attendre qu'elles se retournent. Quach
?... juste assez poilu pour être sexy sans aller jusqu'à donner l'impression qu'il avait des singes dans son arbre généalogique. Elisabeth George

Festival de contes en chaises longues

Formation à l’art de conter par Bernadette Heinrich

quand ? du 21 mai au 31 mai                                où ? Mont-Saint-Martin F 54350 (près d'Arlon)
combien ? 80€                                                        pour qui ? tous les amoureux des contes (conteurs débutants ou pas)
Se dégager des artifices ou des conventions, sentir là où l’on est juste avec l’histoire, avec soi-même et oser exister comme on n'a jamais osé ! Eveil de la conscience du conteur à sa singularité, de manière ludique.

Maison du Conte de Namur
Atelier du dire par un ou deux membres de l'équipe

quand ? le 30 mai  à 14h00.                                  où ? 150, rue des Brasseurs, Namur
pour qui ? conteur- amateur ou confirmé          infos, inscription: 0489 933 548;  maisonduconte.namur@gmail.com
Cet atelier a pour objectif de permettre de travailler la relation au public. Chacun présente une histoire et reçoit un « retour » sur sa prestation via un échange animé. par de la Maison du Conte..


Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers

Mouiller sa chemise ou l'implication du conteur par Marie-Claire Desmette (voir p. 2.)

quand ? les 6 et 7 juin, de 9h00 à 17h00                        où ? Paradis, 53, Aywaille
combien ? 60€                                                                    pour qui ? conteurs déjà en chemin
infos, inscription: 04*367.27.06; maisonconte.liege@skynet.be
Pour qu'on conte soit passionnant pour le spectateur, il doit l'être pour le conteur.  Que celui-ci ait de l'empathie pour l'histoire en elle-même, pour chacun des personnages, les sympathiques et les autres. 

Atelier corps et voix par Kadi Abdelmalek

quand et où ? les 6 et 7 juin de 10h à 17h à Bruxelles et du 3 au 5 juillet au Gîte de la Marionsonnet.
combien ? 50 €/jour                                                           pou qui ? conteurs, acteurs et chanteurs.
infos, inscription: kmalek@skynet.be ou 0496 768 771 ou Facebook. 
Le cycle est orienté vers les métiers de la scène. Tout en continuant d'étudier la voix pour elle-même, on travaillera à partir de matériau proposé par les participants (conte, poésie, chant..).


Veillées – Scènes ouvertes

Ces veillées sont des réunions amicales et conviviales, où tout le monde peut conter, éventuellement après inscription.

v Organisée par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, le 7 mai à 20h, la Veillée du 7 – scène ouverte, au Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite, 4000 Liège.  2€.  Pas de réservation.  Infos: 04/367.27.06; maisonconte.liege@skynet.be (Voir p. 1.)
v Comme le 10 de chaque mois, le 10 mars à 20h30, Contes du dixième jour, organisé par la Maison du Conte de Namur, rue des Brasseurs, 170 à 5000 Namur.  Paf: 3€ pour tous. Pour raconter, s’inscrire au 0489 933 548. info@maisonducontenamur.be
v Organisé par Racontance, le 15 mai à 20h00,  comme le 3ième vendredi de chaque mois, Les Zapéro-contes, à la Fleur en Papier Doré, rue des Alexiens, 53, à 1000 Bruxelles. Entrée gratuite.  Maximum 9 inscrits. Infos: 0474/94.90.69 - racontance@hotmail.com www.racontance.be   Pour conter, s'inscrire sur racontance@hotmail.com
v Organisé par Lune et parole, le 16 mai 2015, Le jardin du château disparu nous accueille à 15h00 au 39, hameau du Molinel à Blandain. Réservations indispensables au 0484/80 48 89.

________________________________________________________________________________________________________________________

?On n'est pas allé dans la lune en l'admirant.  Sinon, il y a des millénaires qu'on y serait déjà.  Henri Michaux
?est à ranger avec précaution dans l'un des tiroirs de la mémoire, ceux qui renferment les instants précieux, les moments d'émerveillement, enfantin, les incompréhensions face à la contemplation des phénomènes qui nous échappent.  Steeven Langil

Agenda de mai 2015


A=animations;  B=balade; C=conférence;  D=Danse; E=exposition; F=formation; Fl=festival ;
J=journée professionnelle; M=musique; R= repas;  S=spectacle; V=veillée- scène ouverte

£ F      29…     Contez en pratique, Bruxelles. Voir p. 6.         
£ SA   30        Contes irlandais, Liège.  Voir p. 5.

£ SA   01        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ SA   02        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ V     07        La Veillée du 7 – scène ouverte, Liège.  Voir p.1 et 7.
£ SA   08        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ S                 Ça tchatche ou ça casse, Bruxelles. Voir p. 5.
£ SA   09        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ S                 Les rêveurs, Bruxelles. Voir p. 5.
£ F                 Formation au conte, Embourg. Voir p. 6.
£ F      09-10   Raconter des histoires aux tout-petits, Namur. Voir p. 6.
£ SA   10        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ S                 Ceux de la rue Saint-Laurent, Wavre. Voir p. 5.
£ V                 Contes du dixième jour, Namur. Voir p. 7.
£ SA   13        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ F                 Atelier contes confirmés, Chiny. Voir p. 6.
£ SA   14        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ SA   15        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ V                 Zapéro-contes, Bruxelles. Voir p. 7.
£ SA   16        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ F                 Prête-moi ta voix, Chiny. Voir p. 6.
£ V                 Le jardin du château disparu, Blandain. Voir p. 7.
£ S      17        Cassandre, Bruxelles. Voir p. 5.
£ SA   21        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ Fl     21-31   Festival de contes en chaises longues, Mont-Saint-Martin (F). Voir p. 5.
£ F      21-31   Formation à l'art de conter, Mont-Saint-Martin (F). Voir p. 7.
£ SA   21-23   Lisbonne littéraire et conté, Lisbonne (Portugal). Voir p. 5.
£ SA   22        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ SA   23        Contes irlandais, Liège. Voir p. 5.
£ F                 Formation au conte, Embourg. Voir p. 6.
£ F      27        Atelier contes, débutants, Chiny.
£ B     29        Contes des quatre z'éléments, Liège. Voir p. 5.
£ F      30        Atelier du dire, Namur. Voir p. 7.
£ B     31        Contez broleke, Bruxelles. Voir p. 6.

   juin:
£ F      04 …    Initiation, Bruxelles. Voir p. 6.
£ F      06-07   Mouiller sa chemise, Aywaille.  Voir p. 2 et 7.
£ F      06-…   Atelier corps et voix, Bruxelles et Marionsonnet.  Voir p. 7.
_____________________________________________________________________________________

Nous n'en finirons jamais avec les Cendrillons !

Cendrillon



L'actualité cinématographique nous présente le Cendrillon de Kenneth Branagh. 
Un article de MAD (supplément du Soir) à son sujet, parle du pouvoir étrange des contes de fées.
"Cendrillon" est né d'un conte chinois vieux de trois mille ans.
Version chinoise: Yexian, après la mort de son père, est maltraitée par sa marâtre. Elle trouve un poisson extraordinaire, qu'elle élève. La marâtre, usant d'un subterfuge, tue le poisson. Une apparition surnaturelle lui recommande d'en cacher les ossements : tous ses vœux seront ensuite réalisés. Lors d'une fête, Yexian apparaît ainsi vêtue d'une cape de plumes et chaussée de sandales en or (ou dorées). Sur le point d'être reconnue par la marâtre et sa fille, Yexian s'enfuit, laissant derrière elle une sandale. La chaussure est acquise par le roi d'un royaume maritime voisin. Le roi fait rechercher la femme dont les pieds seront assez petits pour chausser la sandale. Après avoir retrouvé Yexian, il en fait sa première épouse.
Version antique d'Élien : Cette versions de Cendrillon a été retranscrite au IIIe siècle par d'Élien, historien romain de langue grecque.  Il reprend une version égyptienne.
L’auteur nous y narre l'histoire de Rhodope. Celle-ci est une jeune femme d’origine grecque qui en tant qu’esclave s’est embarquée en Egypte. Mais un jour, alors qu’elle se lavait, un oiseau vola une de ses pantoufles. Celui-ci par mégarde fit tomber la pantoufle de la jeune héroïne aux pieds du pharaon Psammétique. Le pharaon qui fut très étonné de la « délicatesse » de la pantoufle, promit alors qu’il épouserait la femme à qui elle appartenait.




Version bretonne



Il y avait une fois un roi qui avait trois filles.
Les deux aînées lui plaisent plus que la cadette, et il leur achète toutes sortes de beaux vêtements et de parures et ne leur refuse jamais rien. C’est tous les jours pour elles des fêtes, des bals et des parties de plaisir.
Et pendant ce temps-là, leur cadette reste à la maison et n’a d’autres vêtements que ce dont ne voulaient plus ses sœurs. Elle se tient toujours à la cuisine, avec les domestiques, et s’assoit sur un escabeau, au coin du foyer, le soir, pour écouter leurs chansons et leurs contes. Aussi ses sœurs l’ont-elles surnommée Luduennic, c’est-à-dire Cendrillon.
Le vieux roi aime beaucoup la chasse. Un jour, il s’égare dans une grande forêt. Il rencontre un vieux château, qu’il ne connait pas et frappe à la porte. La porte s’ouvre et il se trouve en présence d’un énorme loup gris. Il recule d’effroi et veut fuir.  Le loup gris lui dit :
— N’ayez pas peur, sire; entrez dans mon château, pour y passer la nuit ; j’ai à vous parler, et demain, on vous remettra sur le bon chemin, pour vous en retourner chez vous, car on ne vous fera pas de mal, ici.
Le roi entre, bien que peu rassuré.
Le lendemain matin, quand il descend de sa chambre, les deux loups l’attendent près d’une table magnifiquement servie. Un des loups (ils étaient frères) dit au roi :
— Or ça, roi de France, parlons maintenant d’affaires. Je sais que vous avez trois filles, et il faut qu’une d’elles consente à m’épouser, ou il n’y a que la mort pour vous; bien plus, mon frère et moi et les nôtres nous mettrons tout votre royaume à feu et à sang. Demandez d’abord à une de vos filles aînées si elle consente à me prendre pour époux, et venez demain me rapporter sa réponse.
En arrivant à son palais, il voit d’abord Cendrillon, qui l’attend, près de la porte, triste et les yeux rouges, d’avoir pleuré, dans la crainte qu’il ne soit arrivé malheur à son père. Dès qu’elle l’aperçoit, elle court à lui pour l’embrasser. Mais, le roi ne fait pas attention à elle et il se hâte de se rendre auprès de ses deux aînées, leur transmet la demande du loup. Celles-ci refusent.  Le lendemain, le roi retourne au château de la forêt avec la réponse négative.
château des loups.  Nouvelle demande. Le roi retourne encore chez lui, accablé de douleur et se croyant perdu.
Il fait appeler dans sa chambre Cendrillon, qui, comme d’ordinaire, est à la cuisine, avec les domestiques, et lui dit :
— Je veux vous marier, mon enfant.  A un loup. Il raconte tout.
— Eh bien ! Mon père, répond Cendrillon, sans hésiter, dites au loup que je le prendrai pour mari.
Les noces sont célébrées huit jours après, et il y a beaucoup d’invités et de grands festins, et de belles fêtes. Cendrillon est heureuse avec son mari, et tout ce qu’elle désire, elle l’obtient de lui. Au bout de deux ou trois mois, le loup gris (car il était toujours loup) lui dit, un jour ;
— La noce de votre sœur aînée a lieu demain. Vous y irez, et mon frère et moi nous resterons à la maison. Voici un anneau d’or pour mettre à votre doigt, et vous ne verrez pas son pareil à la fête. Quand vous sentirez qu’il vous piquera légèrement le doigt, vous reviendrez à la maison aussitôt, quelle que soit l’heure et quelques efforts que l’on fasse pour vous retenir.
Le lendemain, Cendrillon se rend donc à la noce de sa sœur, dans un beau carrosse tout doré, et magnifiquement parée. Tout le monde est ébloui par sa beauté et la richesse et l’éclat de ses vêtements et de ses parures.  Ses sœurs la retardent.
Quand elle arrive au château, elle trouve son mari étendu sur le dos, au milieu de la cour, et près de mourir.
— Ô mon mari bien-aimé, que vous est-il donc arrivé ? s’écrie-t-elle.
— Hélas lui répondit le loup, vous n’êtes pas revenue à la maison, aussitôt que vous avez senti votre bague vous piquer le doigt, et de là vient tout le mal.
Elle se jette sur lui et l’embrasse et l’arrose de ses larmes, et le loup se relève alors, soulagé, et rentre avec elle au château.
Environ deux ou trois mois plus tard, le loup gris dit encore à Cendrillon :
— Votre seconde sœur se marie demain, et vous irez encore à la noce. Mais, prenez bien garde d’y rester trop tard, comme l’autre fois, et de ne pas revenir à la maison, dès que vous sentirez votre bague vous piquer le doigt, autrement vous ne me reverriez plus.
Le même scénario se répète.
Quand elle rentre, elle trouve encore son loup étendu sur le dos, dans la cour, les yeux fermés, la bouche ouverte et ne donnant plus aucun signe de vie. Elle se jette sur lui, le presse contre son cœur, l’arrose de ses larmes, en s’écriant :
— Ô mon pauvre mari, je me suis encore oubliée, et je m’en repens vivement !…
Elle le soigne
— Hélas ! Vous n’avez pas encore obéi assez tôt à l’avertissement de votre bague, et vous êtes revenue trop tard à la maison ! A présent, il me faut vous quitter, et vous ne me reverrez plus. Je n’avais plus longtemps à rester sous cette forme de loup : dès que vous m’auriez donné un enfant, j’aurais recouvré une forme première, celle d’un beau prince, comme je l’étais auparavant. Maintenant, je vais habiter sur la montagne de Cristal, par-delà la mer Bleue et la mer Rouge, et vous ne me reverrez que lorsque vous aurez usé en me cherchant une paire de chaussures de fer et une paire de chaussures d’acier.
Et il jette sa peau de loup à terre et part, sous la forme d’un beau prince. Son frère le suit.
La pauvre Cendrillon est désolée et elle pleure, et s’écrie :
—Restez, ou emmenez-moi avec vous !…
Il lui jette une boule d’or, pour l’attarder, pendant qu’elle la ramasserait. Cendrillon ramasse la boule d’or, la met dans sa poche et continue sa poursuite. Son mari laisse tomber une seconde boule d’or, puis une troisième, qu’elle ramasse également, sans cesser de courir. Elle court mieux que lui, et, la sentant sur ses talons, il se détourne et lui envoie un coup de poing en pleine figure. Le sang coule en abondance, et trois gouttes en jaillissent sur la chemise chemise blanche du prince, qui reprend sa course de plus belle. Hélas ! La pauvre Cendrillon ne peut plus le suivre, ce que voyant, elle lui crie :
— Je souhaite que personne ne puisse effacer ces trois gouttes de sang sur votre chemise, jusqu’à ce que j’arrive pour les enlever moi-même ! Je ne cesserai de marcher, ni de jour ni de nuit, que lorsque je l’aurai retrouvé, dussé-je aller jusqu’au bout du monde !
Alors, elle se fait faire une paire de chaussures de fer, et une paire de chaussures d’acier, s’habille en simple paysanne, prend un bâton à la main et se met en route.
Elle marche, marche, nuit et jour ; elle va loin, bien loin, plus loin encore… Partout elle demande des nouvelles de la montagne de Cristal, située par-delà la mer Bleue et la mer Rouge, et personne ne peut lui en donner.
Voilà sa paire de chaussures de fer usée. Elle met alors ses chaussures d’acier et continue son chemin… Elle arrive au bord de la mer. Elle voit là une hutte de l’apparence la plus misérable. Elle s’en approche, pousse la porte, et aperçoit à l’intérieur une petite femme, vieille comme la terre
— Bonjour, grand’mère ! Lui dit-elle.
— Bonjour, mon enfant ; que cherchez-vous ? répond la vieille.
— Hélas ! Grand’mère, je cherche mon mari, qui m’a quittée et s’est retiré sur la montagne de Cristal, par-delà la mer Bleue et la mer Rouge.
— Vous êtes sur la bonne route, mon enfant ; mais, il vous faudra encore beaucoup marcher et souffrir, avant d’y arriver.  Vous m’intéressez, mon enfant, et je veux faire quelque chose pour vous. Je vais appeler mon fils, qui vous fera passer la mer Bleue et la mer Rouge et vous mettra, en peu de temps, au pied de la montagne de Cristal.
C’est un aigle. Cendrillon s’assied sur le dos de l’aigle et celui-ci s’élève avec elle en l’air, bien haut, traverse la mer Bleue et la mer Rouge et dépose son fardeau au pied de la montagne de Cristal ; puis il s’en va.
Un renard annonce à Cendrillon que le prince va se marier demain dans le château au sommet de la montagne.  Le renard lui fait gravir la montagne.
Comme Cendrillon se dirige vers le château, elle aperçoit des lavandières qui lavaient du linge sur un étang. Elle s’arrête un moment à les regarder. Une d’elles tient une chemise sur laquelle paraissent trois taches de sang, et elle fait de vains efforts pour les effacer. Voyant que c’était peine perdue, elle dit à sa voisine :
— Voici une chemise fine qui a trois taches de sang que je ne puis venir à bout d’enlever, et pourtant le seigneur veut la mettre demain, pour aller se marier à l’église, car c’est sa plus belle.
Cendrillon va près d'elles.
— Si vous voulez me confier la chemise, un instant, je crois que je viendrai à bout d’en faire disparaître les taches. 
Cendrillon crache sur les taches, frotte. Les taches disparaissent.
Les lavandières font entrer Cendrillon dans le château.
Le lendemain, au moment où le cortège est en marche pour l’église, Cendrillon se trouve sur son passage, et près d’elle on remarque une belle boule d’or placée sur un linge blanc. La belle fiancée voit la boule d’or, en passant, l’admire et témoigne le désir de la posséder. Elle envoie sa femme de chambre pour la lui acheter.
— Eh bien ! Dites à votre maîtresse que si elle veut me laisser coucher cette nuit avec son fiancé, elle l’aura ; mais pour rien autre chose au monde.
— Il me la faut, pourtant, coûte que coûte. Je ferai boire un narcotique à mon mari, avant de se coucher, de façon à le faire dormir profondément, toute la nuit, et il n’y aura pas de mal. Allez dire à cette fille que j’accepte, et apportez-moi la boule.
Le soir, Cendrillon est conduite dans la chambre du prince.  Elle se jette sur lui, dans son lit, et l’embrasse, en pleurant de joie et en disant :
— Je vous ai donc enfin retrouvé, ô mon époux bien-aimé ! Ah ! Si vous saviez au prix de combien de peine et de mal !
Ce jour-là, après dîner, on va se promener dans le bois qui entourait le château. Cendrillon aencore étendu un linge blanc sur le gazon et placé dessus une seconde boule d’or, et elle se tient debout auprès.
La princesse remarque encore la boule d’or, en passant, et envoie de nouveau sa femme de chambre pour l’acheter.
— Combien votre boule d’or, aujourd’hui ? demanda-t-elle.
— Le même prix que hier, répondit Cendrillon. La femme de chambre rapporta la réponse à sa maîtresse.
— Eh bien ! dit celle-ci, dites-lui que j’accepte, et qu’elle vous donne sa boule d’or.
Pendant le repas du soir, le prince, à qui l’on avait encore versé du narcotique dans son verre, s’endort à table et est porté à son lit, pendant que l’on dansait et s’amusait dans tout le château, et, comme la veille, la pauvre Cendrillon passe toute la nuit auprès de lui, à pleurer et à gémir, sans pouvoir le réveiller.
Cependant le frère du nouveau marié, qui a sa chambre à côté, entend les gémissements de la pauvre femme et ces paroles, qui l’étonnent beaucoup : « Ah ! Si tu savais tout le mal que j’ai eu à venir jusqu’ici !… Je t’ai épousé, quand tu étais loup et qu’aucune de mes sœurs ne voulait de toi, et maintenant, tu me reçois de cette façon !… Ah ! Que je suis malheureuse !… Je viendrai encore passer une nuit auprès de toi, la dernière, et si je te trouve toujours endormi et que je ne puisse t’éveiller, nous ne nous reverrons plus jamais !… »
Et elle pleure et se désole, à fendre l’âme.
Le frère du nouveau marié comprend, à ces paroles, ce qui se passe, et le lendemain matin, il dit à son frère :
— Cendrillon est ici ! Voici deux nuits qu’elle passe près de toi, dans ta chambre, à pleurer et à se désoler, et toi, tu dors comme un rocher, et tu ne l’entends pas, parce que ta fiancée te verse du narcotique dans ton verre. Mais moi, je l’ai entendue, et ses larmes et sa douleur m’ont vivement ému. Elle passera encore cette nuit dans ta chambre, mais pour la dernière fois. Garde-toi donc bien de boire, ce soir, le vin que te versera ta fiancée, afin de pouvoir rester éveillé, car si tu dors encore, cette nuit, tu ne la reverras plus jamais.
Après le repas de midi, on va encore ce jour-là, se promener dans le bois, et Cendrillon est encore là avec sa troisième boule d’or placée sur un linge blanc, et, pour abréger, elle la cède à la princesse aux mêmes conditions que les deux premières.
Mais, cette fois, pendant le repas du soir, le prince ne boit pas le narcotique ; il le jette sous la table, sans que la princesse s’en aperçoive. Pourtant, il feint de succomber encore à un sommeil irrésistible, et est porté dans sa chambre et couché dans son lit. Mais, il ne dort pas, quand Cendrillon est introduite auprès de lui, pour la troisième fois. Ils s’embrassent avec transport, en pleurant de joie et de bonheur. Puis, Cendrillon raconte à son mari les différents épisodes de son voyage, et toute la peine et tout le mal qu’elle avait éprouvés à sa recherche. Il voit clairement qu’elle l’aime par-dessus tout au monde et fait serment de retourner avec elle dans son pays et de quitter sans regret son autre femme, qui ne l’aimait pas.
Le lendemain matin, on donne de beaux vêtements à Cendrillon, et elle s’habille en princesse, ce qu’elle est en effet. A dîner, le prince la fait asseoir à table à côté de lui, et il la présente à la société comme une de ses proches parentes. Personne ne la connaissait, et tous les regards étaient fixés sur elle, ceux de la princesse surtout, qui n’était pas sans inquiétude et n’augurait rien de bon de la présence de cette étrangère.
Vers la fin du repas, on chante, selon l’habitude, des chansons vieilles ou nouvelles, on raconte de beaux et rares exploits, quelques plaisanteries assez lestes même, et chacun contribue de son mieux à divertir et à égayer la société.
— Et vous, mon gendre, ne nous chanterez-vous pas quelque chose aussi, à moins que vous ne préfériez nous conter quelque belle histoire ? dit le maître du château.
— Je n’ai pas grand’chose à dire, beau-père, répondit le prince. Il y a pourtant une chose qui m’embarrasse, et sur laquelle je voudrais avoir votre avis et celui des hommes sages et expérimentés qui sont ici. Voici : J’avais un charmant petit coffret, avec une clef d’or dessus. Je perdis on coffret et j’en fis faire un nouveau. Mais, aussitôt que je fus en possession du nouveau coffret, je retrouvai l’ancien, de sorte que j’en ai deux aujourd’hui, et un seul me suffit. Lequel des deux dois-je garder, beau-père, l’ancien ou le nouveau ?
— Respect et honneur toujours à ce qui est ancien, répond le vieillard ; gardez votre vieux coffret, mon gendre.
— C’est aussi mon avis : gardez donc votre fille ! Quant à moi, je retourne dans son pays, avec ma première femme, que voici, et qui m’aime plus que l’autre !
Et il se lève de table, au milieu du silence et de l’étonnement général, prend Cendrillon par la main et part avec elle.
Les deux loups du vieux château de la forêt étaient des princes, fils d’un roi puissant. Ils avaient été obligés de revêtir des peaux de loups, en punition de je ne sais quelle faute.
Leur père meurt, peu de temps après leur retour en leur pays, et le mari de Cendrillon lui succéda sur le trône, de sorte que Cendrillon devint reine.
Ses deux sœurs avaient fait de mauvais mariages. Comme elle était toujours bonne, elle oublia leurs torts à son égard, et les appela auprès d’elle, à la cour, et les remaria convenablement.

D'après la version racontée par Jean-Marie Laouénan-Plouaret en 1868.  In Histoire de la Bretagne et des Bretons Coffret en deux volumes : Tome 1, Des âges obscurs au règne de Louis XIV ; Tome 2, Des Lumières au XXIe siècle Relié – 23 septembre 2005 de Joël Cornette (Auteur).
(le début en breton) Kement-ma holl oa d’ann amer Ma staote war ko c’hlud ar ier. (Tout ceci se passait du temps Où, sur leur perchoir, pissaient les poules).

Comme vous l'avez constaté, le conteur mêle ici plusieurs thèmes de contes.
_______________________________________________________________________________________

m Ce rond est-il rouge ?  Alors ceci vous concerne :

Si vous voulez (continuer à) recevoir ce  Mensuel d’Informations sur l’Oralité, les Conteurs et les Raconteurs:
En Belgique: il vous suffit de verser 12€ au compte BE 75 5230 8016 8151, identification BIC TRIOBEBB de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, asbl.  Vous serez assuré de recevoir prioritairement, pendant douze mois, un maximum d’informations sur le conte : spectacles, animations, repas contés, formations, balades, ...  en provenance non seulement de notre asbl, mais aussi de bien d’autres associations et d’autres conteurs. 
Pour tous renseignements : 04/367.27.06 ou 087/53.05.74
France et Europe: A cause de frais de port plus élevés, l’abonnement à notre Mensuel vous coûtera 23€.
Paiement par virement international de 23€ (demandez à votre banque des formulaires spéciaux Swiftcode ou BIC), au compte n° BE 75 5230 8016 8151, identification BIC TRIOBEBB Banque Triodos, 139/3, rue Haute, B 1000 Bruxelles de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, 32/224, avenue Eugène Ysaÿe, B 4053 Embourg. En communication: nom et adresse où envoyer le Mensuel.

permanence téléphonique Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers:
                                   - le mercredi matin, de 8h30 à 12h30 au 04/367.27.06, chez M-Cl Desmette.
                                   - répondeur: 087/42.06.39chez Paul Fauconnier (attention, nouveau numéro !)
sur Internet: maisonconte.liege@skynet.be
                     http://conteetparole.blogspot.com    actualité: agenda, articles, contes, …
                     http://www.facebook.com/maisonconteliege.verviers


A ne pas jeter sur la voie publique mais à mettre entre les mains d'un amateur de contes

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer