mardi 1 mai 2018

Mensuel Mai 2018 - N°305


Mensuel de diffusion d’informations sur l’oralité,
les conteurs et les raconteurs.
mai 2018 – N°305


                                                                                                                                                                                                                    
P 912122 Bureau de dépôt LIEGE 1–4000   Editeur responsable: Marie-Claire Desmette, av. E. Ysaÿe, 32/224  4053 Embourg

Au sommaire, ce mois-ci:
- Nouvelles du monde du conte
- Spectacles - Balades – Repas - Ateliers
- Agenda
- 2 histoires
- note de lecture


La Veillée du 7 – scène ouverte

organisée par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers

quand ? le 7 mai  à 20h                         où ? Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite à Liège
combien ? 3€                                        carte blanche: Danielle Deliège
                                                                  animation : Belgazou
Vous avez envie de passer une soirée pas comme les autres ? De conter, d'entendre conter, de vous lancer devant un public sympathique ?  Pour tout cela, la Veillée du 7, veillée conviviale et sans façons, est idéale. Pour conter, s'inscrire en début de séance auprès de l'animateur.  1 conte d'une durée de 10'.

Maison du Conte de Liège

Fête de quartier, animation contée par Belgazou, Laure Cech, Philippe Noël, Michelle Troupin

Quand ? le 26 mai de 11 à 17h                                             où ? pelouse devant le 169, rue Vaudrée à Angleur
Combien ? gratuit                                                                    pour qui ? tout public
Infos : 0486/21.87.62 ; maisonconteliege@gmail.com
Avec la tonnelle de la Maison du Conte de Liège comme point de ralliement, des contes pour tous


La Veillée du 7 – scène ouverte

organisée par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers

quand ? le 7 juin  à 20h                         où ? Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite à Liège
combien    ? 3€                                      carte blanche: Michelle Troupin
                                                               animation : Roger Janssen
Le rendez-vous des conteurs et de tous ceux qui aiment les contes. 
Pour conter, s'inscrire en début de séance auprès de l'animateur.  1 conte d'une durée de 10'.  Nous insistons pour que le temps de parole ne soit pas dépassé, autant que faire se peut !

Contes à Paris


Un deuxième vendredi soir, aux Zapéro-contes de Charleroi, j’ai pu savourer les histoires de Philippe JACQUES, conteur français, de Chalons en Champagne très exactement.

Le courant est très vite passé et Philippe a été invité pour une carte blanche à notre veillée du 7 août 2017.

Philippe nous a « renvoyé l’ascenseur » : très régulièrement, à Paris, il y a des scènes ouvertes. En effet, le collectif de conteuses et conteurs, Histoires & Cie, organise une fois par trimestre un cabaret contes avec scène ouverte aux conteurs. Et qui plus est, à Montmartre !

Après un contact téléphonique et quelques mails, l’organisateur de cette veillée, nous informe que nous serons les bienvenus à Paris.
Les quatre compères de la Maison du Conte de Liège (Philippe, Laure, Michelle et moi-même, accompagnée de mon cher et tendre, Luc) ont rendez-vous à 18 h avec Philippe JACQUES et son épouse, Brigitte, le lundi 9 avril à Montmartre, dans une brasserie, joliment dénommée « Au Soleil de la Butte ».

Vers 19 h, arrivée d’un premier Patrick suivi quelques minutes plus tard d’un deuxième Patrick, conteurs et organisateurs de cette soirée.
(Nous, nous avions deux Philippe, eux, deux Patrick, original, n’est-ce pas ?).
Souper dans une ambiance cordiale et conviviale.  Les Patrick s’éclipsent au sous-sol, suivis de Luc, pour arranger la salle et le matériel (Luc a pris sa caméra).
Le public commence à arriver et nous descendons dans la salle.

Bar, murs rouges, miroir, boule à facettes, petite scène dans un coin. Quelques tables et quelques chaises. Une banquette court sur le mur du fond. (Cette salle sert de dancing occasionnellement).
Tout est prêt, la veillée peut commencer. Yassine charme nos oreilles avec sa flûte.
Quelques mots de bienvenue et les conteurs se lancent, sans ordre préétabli, sur la scène.
Parfois, Yassine souligne les mots, les phrases par quelques notes tirées de son luth.
Des histoires de toutes les couleurs, des rires, du chant, de la musique, de l’émotion…
Deux heures sans interruption, dans une belle harmonie avec des enchainements presque parfaits… (ah, la magie du conte….).

Belle ambiance, accueil chaleureux du public parisien, bref à refaire !

Et nos aventures dans l’Hexagone ne sont pas terminées !
La suite au prochain épisode…
                                                                                                                             Marino

________________________________________________________________________________

Nouvelles du monde du conte

·      Changement d’adresse : nouvelle adresse de Michèle Dispa, avenue de Péville, 56, 4030 Grivegnée.

·      Fais-moi un Conte 2018, Palmarès :
- Prix de la Ville de Philippeville
Ecole communale de Villers-le-Gambon, (classe de Mme Cosse ; 3e et 4e), Le chapeau perdu
- Coup de cœur « ados » : Alice Devuyst et Pol De Vriese; Connaissez-vous le but des contes ?
- Coup de cœur « groupes scolaires » Ecole de Somzée  (classe de Mme Martin ; 4e année) : La cuisine du cœur, c’est la meilleure !
- Grand prix « conteurs en herbe » Valérie Fortune ; La Copine-Tasse
- Prix du public : Caroline Kempeneers ; Dans son ventre un brasier
- prix de l’Inventivité de l’expression orale : Régine Vanstechelman ; Violette et son amour de glacé
- GRAND PRIX DU JURY : Caroline Kempeneers ; Dans son ventre un brasier


Formation à l'Art du Conte pour débutants. A partir de ce mois d’avril les préinscriptions pour la prochaine formation longue qui aura lieu d’octobre 2018 à mars 2019, à raison d’un dimanche par mois sont ouvertes. Pourquoi se préinscrire ?  Nos formations remportent chaque année un vif succès mais les places sont limitées. En vous préinscrivant, vous êtes prioritaires pour l’inscription finale.  www.facebook.com/groups/racontance/

Zapéro Contes Charleroi. Nous sommes heureux de vous annoncer la reprise de notre scène ouverte à Charleroi dès le 13 avril prochain au sein du ‘livre ou verre’. Un grand merci à Blandine Grandchamps  de nous accueillir en son  établissement.  Adresse du jour  :" livre  ou verre", Passage de la Bourse, 6, à 6000 Charleroi.
Accès :  Le passage de la Bourse est intégré à la galerie commerçante rive  gauche. On accède à la galerie et donc au Passage de la Bourse via le parking de Rive gauche en montant au niveau 0 et sans sortir dans la rue. En téléchargeant l'application mobile Rive gauche sur vos smartphones, vous aurez 50 pc de réduction pour le parking en scannant  le ticket.  Le Passage de la Bourse se situe à 1 minute à pied de la gare. Traverser pont  en face de la gare, puis la place Buisset, on aboutit à l'entrée de Rive gauche, après 50 m dans la galerie tourner à gauche ( magasin Leonidas) et on arrive dans le passage de laBourse
N'hésitez pas à consulter notre page facebook"zapéro-contes carolos" et celle du"livre ou verre" pour plus d'infos.                                                                                        L'équipe des Zapéro-contes carolos

Douzième édition du Prix de l’Eau Noire. Le Centre culturel Christian Colle de Couvin lance la douzième édition du Prix de l’Eau Noire. Ce concours s’adresse aux auteurs de contes sans aucune restriction géographique et récompense des contes inédits. Il est doté d’un prix principal de 500 € et de prix secondaires.
Pour la première fois, une consigne de départ est imposée. En effet, les contes participants devront débuter par l'incipit suivant : "La porte était fermée et pourtant tous savaient...".
La date maximale de rentrée des contes au  Centre culturel est fixée au jeudi 31 mai 2018.
La remise des prix aura lieu dans le courant du mois de novembre 2018 à Couvin.
La sélection portera sur la qualité de l'écriture, l'originalité et l'aspect merveilleux du sujet.
Le jury sera particulièrement attentif à distinguer des œuvres se réclamant de la tradition orale et, susceptibles par là, de faire l'objet de lectures mises en espace ou même d'être théâtralisées.
Le Prix de l’Eau Noire est un concours de contes initié en 1994 par l’auteur Patrick Virelles (1939 – 2010) et repris depuis 2009 par le Centre culturel Christian Colle. Ce concours de haut vol qui récompense des contes inédits et non primés a révélé d’année en année de nombreux écrivains
Le règlement du concours est disponible sur demande auprès du Centre culturel au 060 34 59 56 ou par mail : emmanuelle.bourtembourg@ccccc.be.

·      la Fédération de Conteurs professionnels de Belgique est désormais membre du réseau FEST : Federation for European Storytelling. La prochaine conférence internationale de FEST se tiendra à Ljubljana en Slovénie du 27 au 30 juin. Au programme:  histoires, groupes de travail, exposés, performances et rencontres, échanges d'expériences avec des conteurs issus de tous les pays d'Europe !  Les thèmes sont variés ! Je cite : Topics in this year’s conference will be: storytelling and heritage, Storytelling as a performing art in contemporary theatre, storytelling and digital arts. Workshops on sensitive heritage and shared identity, new traditions, movement and vocal use. Story swaps, Q&A’s, storytelling performances and more. 
Attention : vous l'aurez compris, l’ensemble de cet événement se fera en anglais.

29ième Festival interculturel du Conte de Chiny les 13, 14 et 15 juillet 2018.  A vos agendas.
·         Marionsonette Estivale 2018.    Infos, réservations Les 19 mai, voir p.   25 août et 22 septembre.  A la rencontre d’univers poétiques singuliers. Grange de la Marionsonnet à Haneffe-Donceel.  Infos, réservation s indispensables : 048429.96.57 ; https://www.facebook.com/RobindesPommes/

·      Contes du dixième jour et coaching.  Voici les infos communiquées par la Maison du Conte de Namur. Nous avons constaté que certaines personnes hésitaient à se lancer à conter.  Nous voudrions les aider à le faire.  En pratique, on accueille entre 4 et 6 personnes. Chacune aura à travailler avec 1 personne de l'équipe une ou plusieurs fois (coaching) en fonction des souhaits, remarques, temps de l'un/de l'autre ...suivant des modalités propres à chaque duo.  Philippe Tock

& Le voyage d’Ulysse par Krystin Vesterälen, illustrations de Hocine Soltane, paru aux Editions du Roi Barbu. Le récit librement inspiré et conté d'après la version homérique. A travers une histoire vieille de plus de trois mille ans nous suivons pas à pas le retour du roi d'Ithaque, Ulysse. Il est parti à la guerre bien jeune, laissant sa jeune épouse enceinte. Il errera, ensuite, pendant 10 ans avant de retrouver son royaume, son fils, son épouse. Il rencontrera des dieux, des mondes étranges.  Quand enfin il arrivera chez lui, il devra combattre les prétendants qui ruinent sa demeure et pressent son épouse de se remarier.

 Sur les traces de l’ours, numéro 72 de la grande oreille, contes, conteurs, art de la parole et du récit.  Comme chaque fois, ce numéro porte bien son nom.  Il et riche en contes, expérience de conteurs, documents, comptines, infos diverses. La liste des festivals de printemps va jusqu’en juin, des adresses intéressantes pour tous les conteurs. Critiques de livres et de disques de contes.  Présentation de nos « ancêtres » conteurs ou collecteur de contes.  Des contes venus de partout sur le thème de l’ours.  Sans oublier un appel « sauver l’ours, c’est aussi sauver l’homme ».  J’ai été particulièrement intéressée par un article intitulé « Live Magazine », spectacle où des personnes racontent un fait de leur vie, après un minimum de coaching.  Spectacle qui rassemble de très nombreux spectateurs.  Liste des numéros déjà parus.
Le numéro : 17 euros, l’abonnement de 4 numéro : 67€ (étranger).  La Grande Oreille, 10, avenue du Maréchal Lerclerc, (F) 92240 Malakoff
_____________________________________________________________________________

Message important à nos amis conteurs et organisateurs de spectacle

·       Envoyez-nous vos informations avant le 14 du mois précédant la publication,
·       un mois plus tôt pour les formations,
·       complètes et lisibles,
·       par poste à Marie-Claire Desmette, av. Eugène Ysaÿe, 32/224  4053 Embourg.  Tel : 04/367.27.06.
·       ou par courriel à maisonconteparole.liege@gmail.com                                         
·      Ne comptez pas sur les organisateurs de spectacle. Envoyez-nous vous-mêmes vos infos.
Idéalement, vos informations comportent:
organisateur,                            titre,                        genre d'activité,                        artiste(s),
date et heure,                           lieu,                        prix,                                       public cible,             coordonnées pour infos et réservations,                              max. deux lignes de commentaire
N.B. Aucune mention tout en majuscules, svp.
C'est vous qui nous envoyez vos informations.
Veuillez ne pas les noyer dans une mise en page compliquée Epargnez-nous les recherches, l'exploration.
Merci d'épargner le travail bénévole de la rédaction, de la correction, de l'expédition.
L'idéal pour nous, le plus sûr pour vous, c'est le copier-coller




Spectacles - Animations - Repas – Balade

Balade contée par Jeanne la Contesse


Quand ? Le 29 avril                                                    où ? Devant l'école rue Général Leman, Lens-Sur-Geer

Combien ? gratuit                                                      

infos : 019546005 - Réservation préférable

Promenade contée dans la Réserve naturelle de Lens sur Geer (Oreye), connue pour sa roselière, et ses oiseaux aquatiques. Venez, quelle que soit la météo ! En cas de mauvais temps, une solution de repli à l'abri est prévue.


? Une œuvre doit toujours un peu nous résister, être riche de plusieurs couches, de plusieurs interprétations possibles pour qu’on puisse vivre avec elle sur la durée.  C’est curieux, même si on les achète, on ne se sent pas propriétaire mais juste dépositaire de ces œuvres. C’est la raison pour laquelle on a envie de les partager.  Un amateur d’art.
Si nous remplacions « œuvre » par « conte » ?
Les Colporteuses
Du Bout des Lèvres de et par Ria Carbonez

Quand ? le 4 mai à 19h                                                                          où ?  à Quevaucamps dans le salon de Micheline
Combien ? 20€ (repas compris, boissons non comprises)               pour qui ? à partir de 16 ans
Infos et réservation indispensable : paulema@scarlet.be  ou 0477/225647
Des origines de l’homme et de la femme, à la découverte de leur intimité, une plongée dans un spectacle érotico afro-disiaque, empreint de sensibilité.
Le spectacle sera suivi d’un repas aux saveurs de l’Afrique.

Fantômes et revenants par Jeanne la Contesse

quand ? le 5 mai à 14h00                                    où ? Bibliothèque des Chiroux, rue des Croisiers, 15, 4000 Liège, 1er ét.
combien    ? gratuit                                               pour qui ? tout public
Infos, réservation souhaitée : 04 232 86 49 ; jeanne.godenne@provincedeliege.be
Dans les contes, la mort n’est pas une fin. Les fantômes peuvent être bienveillants, simples messagers, aidants actifs du héros qui leur a permis d’obtenir une sépulture ... La mort peut aussi être un personnage que l’on berne, que l’on met en bouteille pour lui apprendre à ne pas saisir celle qu’on aime …

Maison du Conte de Bruxelles

- le 05.05 à 16:00, Dessous la table par Corinne Pire.  + 3 ans.  Paf : 8€/6 réduit, Pass Contes, galettes et chocolat
Quand la soupe est pleine de fils et de morceaux, quand l’avaler paraît insurmontable, il ne reste plus que sous la table…

- le 05.05 à 20:00, Ivresse par Magali Mineur,  Cyrille De Haes, Margaret Hermant, Marine Horbaczewski et
      Benoît Leseure. : +8 ans. 6/10€.             
Douce ivresse, de l’amour, folie douce des vapeurs alcoolisées, euphorie des sensations… Ivresses du pouvoir, de l’argent, du jeu…

- le 26.05 à 20 :00, Moussa, l’impossible rencontre par Patrick Fery. + 14 ans. 10/8€.
 d’après « Meursault, contre-enquête » de Kamel Daoud, qui, sur fond de l’histoire de l’Algérie, nous montre la trajectoire d’un frère et d’une mère marqués par le silence de l’inexpliqué.
________________________________________________________________________________________________________________________________________

Où ? 7d, rue du Rouge Cloître, 1160 Auderghem. Infos, réservations : 02/736.69.50 ; info@maisonducontebxl.be.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

- le 16.05 à 19 :00, L’enfant et le prisonnier par Magali Mineur et Evelyne Devuyst.  + 6 ans
      Bibliothèque principale de Laeken, 246 bd E. Bockstael, 1020 Bruxelles. Infos et réservations : 02.279.37.90
Traduction en langue des signes. Quand on est un homme, on ne pleure pas. Quand on est un homme on ne passe pas son temps à lire, ni à jouer.  Relation père-fils, du rapport à l’autorité et à la liberté.

- le 19.05, Ivresse  par par Magali Mineur,  Cyrille De Haes, Margaret Hermant, Marine Horbaczewski et
      Benoît Leseure. : +8 ans. 14/12/10€.    
      La Vénerie/Ecuries, 3 place Gilson, 1170 Bruxelles.  Infos et réservations : 02 672 14 39
Commentaire ci-dessus.

Maison du Conte de Namur

- le 5 mai à 20h30, L’âme des choses avec Julie Renson et Christine Volvert. Ados et adultes. 6€.
      Kpharnaüm, rue de Namur, 3, 5640 Saint-Gérard. Réservation souhaitée : 0489/933.548.
Dans un antre à brocante, nous chinerons dans nos mémoires pour que surgissent les histoires.  Malheureusement annulé !
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

- le 12 mai à 10h, le conte au Musée des Arts Anciens de Namur avec Jean-Claude Van Assche

- le 13 mai à 13h30, le conte au Musée des Arts Anciens de Namur avec Philippe Tock.
______________________________________________________________________________________________________________________

Où ? rue de Fer, 24, 5000 Namur                                         combien ? gratuit
Infos : 0489/933.548 ; maisonduconte.namur@gmail.com
Dans le cadre de Namur en Mai, le public est invité à découvrir des œuvres au travers des contes.


? Marcel était un (équarisseur) itinérant, il ne restait que rarement longtemps au même endroit.  Il savait raconter des histoires qui plaisaient aux veillées. Pierrick Fay


Conteurs en balade                                                                                                                            Mots et merveilles

Conteplètement foutraque avec Valérie Bienfaisant, Emmanuel de Leoeul, Muriel Durant,
Christine Horman, Julien Staudt et Kyung Wilputte

quand ? le l5 mai à 18h                                                          où ? Os à Moelle, 153, avenue Emile Max 1030 Bruxelles
combien  ?  10/6€                                                                   
infos, réservation indispensables : 0497/78.20.75 ; www0osameolle.be<onglet Ticket
Les Conteurs en Balade se livreront dans une ode intime au grand cirque de la vie.

Le Grain de sel

Marionsonette printanière  avec Yvan Couclet, Benoit Morren, Caroline Six,
 Gaëtan Sirtet et Majd Zoebi

Quand ? le 19 mai à partir de 18h00.
                Spectacle à 20h                                                        où ? à Haneffe- Donceel
Combien ? 14/12/10/6€
Infos réservations indispensables: benoitmorren@yahoo.com ou 0484/299657.
Une scène ouverte est proposée aux conteurs issus des différents ateliers et stages proposés durant l'année par l'un ou l'autre d'entre vous, amis lecteurs-formateurs. L'occasion pour vos stagiaires de s'essayer en public.
Restauration.  Voir p. 3.

Racontance

Fête des fleurs avec Céline Antoniucci, Dominique Brynaert, Ria Carbonez et Michèle di Calogero
indispe
Quand ? le 19 mai entre 13h30 et 19h                                où ? Place Gilson et alentour
Combien ? gratuit                                                                    infos : www.lavenerie.be
Cette après-midi qui traditionnellement fait la part belle aux spectacles de rue sera axée autour des 50 ans de Mai 68.

 Racontance
Du Bout des Lèvres de et par Ria Carbonez

Quand ? le 25 mai à 20h                                            Où ? : La Fleur en Papier doré, 55, rue des Alexiens, 1000 Bruxelles
Combien ? au chapeau                                           Pour qui ? : à partir de 16 ans
 Voir commentaire du 4 mai ci dessus

Barricade
Les contes marchent au pas   par les conteurs de la Troupe des Tous Contes Fées

quand ? le 25 mai dès 20h30                                                où ? à Barricade, 21 rue Pierreuse 4000 Liège
combien    ? 3€                                                                 infos, réservation: 0476 68 00 73;  www.touscontesfees.com
Contes au rythme de nos pas sur les chemins d’Histoire et d’histoires 

Aquilone
Les 7 péchés capiteux avec Michèle Dispa, Brigitte Charbonnel, Laura Lemal,
Jacques Thoorens et Youri Parisel 

Quand ? le 25 mai à 20h30                                                   où ? Aquilone, boulevard Saucy, 25, 4020 Liège
Combien ? 8/6€
Infos, inscriptions ; 04/343.17.51 ; aquilone@skynet.be
«Faute avouée est à moitié pardonnée». Pécher est peu de choses.. .Là où la dérision des situations offre aux rires, aux sourires parfois sarcastiques, au reflet caché d'un peu de soi .


ArtPero
Du Bout des Lèvres de et par Ria Carbonez

Quand ? le 26 mai à 20h30                                                    Où ? : Rue Haute 12 à 5332 Crupet
Combien ? au chapeau                                                       Pour qui ? : à partir de 16 ans
Infos et réservation : galerieartpero@gmail.com ou +32 477 40 25 54
Voir commentaire du 4 mai ci-dessus


Les Dimanches du Conte

Carte Blanche avec Julie Boitte, Catherine Pierloz et Octavie Pierron

Quand ?  le  27 mai à 19h                                   où ? centre Culturel Bruegel, Rue des Renards 1F - 1000 Bruxelles
Combien ? 6/9/art.27                                           pour qui ? à partir de 12 ans
Infos, réservation : info@dimanchesduconte.be – 0488 512 86
Elles sont trois. Une hydre à trois têtes. Une hydre à trois plumes. Une hydre à trois voix. Pour un seul chant parlé. 


Stoemp Festival de Céroux-Mousty

Quand ? les 26 et 37 mai                                                       où ? RV croisement rue du commerce et Hergé
Combien ? 39/29/15/65                                                         infos, réservation : http://stoempfestival.be
Balade gourmande d’environ 6 km, vous aurez l’occasion de déguster des plats gourmets et variés dans un menu de cinq ou six services (selon le jour) de qualité, entièrement fait maison, avec des produits locaux et de saison.  Animations contées.

Ateliers - Formations

Ateliers contes  par  Christian Schaubroeck

- le 9 mai de 19h30 à 21h30,  Année 2, pour stagiaires en perfectionnement.
Approfondir les techniques pour partager les histoires qui nous font vibrer. Nourrir nos récits de notre sensibilité et de nos expériences pour trouver une gestuelle et un langage personnel.              

- le 16 mai de 19h30 à 21h30, Année 1 pour stagiaires débutants.
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
S’habituer à prendre la parole en public, gérer son corps, sa voix, découvrir l’art de transmettre un conte oralement, sans support écrit, se débarrasser de nos tics gestuels et de langage.

combien    ? 150€                                                                    où ? Anciennes écoles, Chiny  
Renseignements et inscriptions: 0479/99.31.64 ou par mail accueil@lescreateliers.be




Veillées – Scènes ouvertes

Ces veillées sont des réunions amicales et conviviales, où tout le monde peut conter, éventuellement après inscription.

v Organisée par la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, le 7 mai à 20h, la Veillée du 7 – scène ouverte, au Théâtre à Denis, 302, rue Ste Marguerite, 4000 Liège.  3€. Voir p. 1.

v Comme le 10 de chaque mois, le 10 mai  à 20h30, Contes du dixième jour, organisé par la Maison du Conte de Namur, rue des Brasseurs, 170 à 5000 Namur. 
Pour raconter, s’inscrire au 0489 933 548. info@maisonducontenamur.be  

v Zapéro Contes Charleroi  le 11 mai organisé par Racontance, au café littéraire "Livre ou Verre", passage de la Bourse, 6000 Charleroi. (entrée par la rue du collège ou la rue de Marchienne)
Les conteurs qui souhaitent y participer doivent préalablement s'inscrire via l'adresse mail: racontancecarolo@gmail.com  Renseignement supplémentaires via le site  www.racontance.be  Voir p. 3.

v Organisé par Racontance, le 18 mai  à 20h00,  comme le 3ième vendredi de chaque mois, Les Zapéro-contes, à la Fleur en Papier Doré, rue des Alexiens, 55, à 1000 Bruxelles. Entrée gratuite.  Maximum 9 inscrits. Infos: 0474/94.90.69 - racontance@hotmail.com www.racontance.be                 voir suite p. 8
Vos places sont confirmées le jour même, ou le lendemain selon l’heure de votre envoi.
La réservation n’est pas obligatoire mais conseillée.
Pour les groupes à partir de 5 personnes, la réservation est toujours obligatoire. Merci de prendre contact directement avec Racontance via l’adresse mail : racontance@hotmail.com ou en appelant (durant les heures de bureau) au 0477/91.04.30.
Pour conter, s'inscrire sur racontance@hotmail.com


______________________________________________________________________ 

Agenda de mai 2018

A=animations;  B=balade; C=conférence;  D=Danse; E=exposition; F=formation; Fl=festival ;
J=journée professionnelle; M=musique; R= repas;  S=spectacle; V=veillée-scène ouverte
           
   avril
£ B     29        Balade contée, Lens-sur-Geer. Voir p. 4.
   mai
£ S      01        Les contes de la Babouchka, Bruxelles.  Voir p. 3.
£ S      04        Du bout des lèvres, Quevaucamps. Voir p. 5.
£ SA   05        Fantômes et revenants, Liège. Voir p. 5.
£ SR               Dessous la table, Bruxelles. Voir p. 5.
£ S                 Ivresse, Bruxelles. Voir p. 5.
 V     07        La veillées du 7 – scène ouverte, Liège.  Voir p. 1.
£ F      09        Atelier 2 pour stagiaires en perfectionnement, Chiny. Voir p. 7.
£ V     10        Contes du dixième jour, Namur. Voir p. 7.
£ V     11        Zapéro Contes-Charleroi, Charleroi. Voir p.76.
£ SA   12        Le conte au Musée des Arts anciens de Namur, Namur. Voir p. 5.
£ SA   13        Le conte au Musée des Arts anciens de Namur, Namur. Voir p. 5.
£ S      15        Complètement foutraque, Bruxelles. Voir p. 6.
£ S      16        L’enfant et le prisonnier, Bruxelles. Voir p. 5.
£ F                 Année 1 pour stagiaires débutants, Chiny.  Voir p. 7.
£ V     18        Zapéro-contes, Bruxelles.  Voir p. 7.
£ S      19        Ivresse, Bruxelles. Voir p. 5.
£ V                 Marionsonnete printanière, Haneffe. Voir p. 6.
£ V                 Les Zapéro-contes, Bruxelles. Voir p. 6.
£ A                 Fête des fleurs, Auderghem. Voir p. 6.
£ S      25        Du bout des lèvres, Bruxelles. Voir p. 6.
£ S                 Les contes marchent au pas, Liège. Voir p. 6.
£ S                 Les 7 péchés capiteux, Liège.  Voir p. 6.
£ SA   26        Fête de quartier, animation contée, Angleur.  Voir p. 1.
£ S                 Moussa, l’impossible rencontre, Bruxelles. Voir p. 5.
£ S                 Du bout des lèvres, Crupet. Voir p. 6.
£ Fl     26-27   Stoemp Festival, Ceroux-Mousty. Voir p. 6.
£ S      27        Carte blanche, Bruxelles. Voir p. 7.

            juin
£ V     07        Veillée du 7 – scène ouverte.  Voir p. 1.
_______________________________________________________________________________________
? … nous allons amorcer un virage grammatical et passer de l’imparfait au présent sans modifier notre vitesse de croisière.  L’imparfait, comme son nom l’indique clairement, n’est pas satisfaisant et son emploi test à déconseiller dans des récits aussi vivants que les miens. …. Le présent offre certains avantages aux fins stylistes dont je suis, ceux entre autres de n’appartenir ni au passé ni au futur …. D’éviter les subjonctifs chroniques et les participes passés. … San Antonio

 

Conte original de Stéphane Lesoinne, lauréat du Concours d’écriture de conte de Surice


La femme chocolat



Amour (main gauche), gourmandise (main droite) !
(Les mains se rapprochent)  se rapprochent !
(Les mains se rapprochent) Ils s’observent !
(Les mains se rejoignent) Et à force de s’observer, amour et gourmandise s’assemblent !
Quoi de plus normal, finalement, puisqu’en gourmandise comme en amour, tout est question d’envie, de volupté et surtout d’équilibre, d’alchimie bref, de recette.
Prenons, par exemple, un homme et une femme dans la force de l’âge, autour de la cinquantaine. Ils sont charmants, ils sont célibataires et se plaisent. Plaçons-les autour d’une belle table avec une lumière tamisée puis saisissons les à feu vif. Ajoutons un peu de vin, un peu de gingembre, mélangeons le tout énergiquement puis laissons mijoter à feu doux. Sous l’action de la chaleur, vous verrez les corps se dévêtir et s’entremêler avant de fondre de plaisir.
Ça, c’est pour la recette classique. Mais lorsqu’un artisan chocolatier passionné rencontre une femme très gourmande, nous sommes dans un restaurant 3 étoiles, c’est du Paul Bocuse. Et ces deux-là quand on les saisit à feu vif, sous l’action de la chaleur, leurs sens se mettent à tournoyer pour exploser en une gigantesque étoile filante. Puis à feu doux, leurs corps se mélangent et leurs arômes, leurs parfums deviennent envoûtants, insaisissable. Puis un jour, le grand cuisinier de l’univers éteint le fourneau, l’étoile file et la passion … s’éteint.
Depuis ce jour-là, l’homme est nostalgique, le souvenir de cette passion intense le hante, l’obsède. Jusqu’à ce qu’il entende cette chanson d’Olivia Ruiz à la radio :
-          « Taille-moi les hanches à la hache
-          J'ai trop mangé de chocolat ».
L’Homme est troublé.
-          « Pétris- moi les hanches de baisers
-          Je deviens la femme chocolat
-          Laisse fondre mes hanches Nutella
-          Le sang qui coule en moi, c'est du chocolat chaud... ».
Le chocolatier est emballé ! Déjà, des images de femme chocolat lui réchauffent l’esprit.
-          « Au bout de mes tout petits seins
-          S'insinuent, pointues et dodues
-          Deux noisettes | crac ! Tu les manges »
A ces mots, la bouche de l’homme s’ouvre et dans un mouvement de dessin-animé, sa langue se déroule et ses yeux roulent. Cette femme chocolat-noisette est devenue le fantasme officiel de notre artisan chocolatier !
Et cette nuit-là, dans sa tête trotte une chanson au rythme langoureux, entêtant et pimenté. Il rêve qu’il enlace la Femme, que ses mains glissent sur son corps chocolat, que ses lèvres courent sur sa peau cacao puis crac ! il la croque délicieusement.
Le lendemain, dans son atelier, les effluves de chocolat lui titillent les narines, lui excitent les sens, lui rappelle cette chanson qui, dans sa tête, « Croque-moi les hanches », trotte, « Croque-moi la peau », sur un rythme langoureux, « Et les petites noisettes qui craquent et qui croquent ».
Enfiévré, il assemble les arômes, joue avec les textures et transforme les saveurs. Au bout de la journée, une nouvelle praline est née !
Il rentre chez lui, embrasse la Femme et lui offre de goûter sa toute dernière création.
Elle, elle, est rêveuse. Elle pense à la nuit passée, lorsque les mains de L’Homme lui caressent le corps, lorsque ses lèvres courent sur sa peau, qu’il la mordille un peu trop fort, et qu’elle frisonne d’envie.
Tout en rêvassant, elle attrape une praline qu’elle porte négligemment à la bouche. Les dents croquent, le chocolat craque et la crème parfumée glisse sur sa langue.
« Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm, que c’est boooooonnnnnn ! »
Sur sa langue alanguie, une explosion de douceurs, une déferlante d’émotions lui font palpiter le cœur ! Ses papilles papillonnent et son cœur craque. Elle est amoureuse, A-MOU-REUSE ! Il a suffi d’une bouchée de ce chocolat pour réveiller son feu intérieur.
Enfiévrée, elle saisit une seconde praline. Les dents croquent, le chocolat craque et dans ses veines coulent du chocolat chaud.
A la troisième fois que les dents croquent, au bout de ses tout petits seins s’insinuent pointues et dodues, deux noisettes. La voilà qui se transforme en Femme Chocolat.
A cette vue, dans la tête de l’Homme, ce n’est plus une chanson qui trotte, c’est carrément tout l’orchestre qui joue à en réveiller les morts. Il est amoureux, A-MOU-REUX ! Et dire qu’il a suffi d’une bouchée de son chocolat pour réveiller chez la Femme ce feu qui couvait depuis trop longtemps.
Dans le lit, ils s’enlacent. Les mains de l’Homme glissent sur le corps chocolat, ses lèvres courent sur sa peau cacao. Et au bout de ses tout petits seins, deux noisettes, crac ! il les mange. Croc ! Il lui croque la peau, il lui croque les os. A la troisième fois que ses dents croquent, l’Homme se transforme, lui aussi, en Homme chocolat.
Amour et gourmandise ne font plus qu’un. Ils ont laissé derrière eux une étrange sculpture en chocolat qui sera vendue au plus offrant, avis aux gourmands amoureux.

________________________________________________________________________________

 

Un récup’conte

Le chanvre

 


Le chanvre est en fleur. Le soleil répand ses rayons sur le chanvre, et les nuages l’arrosent, ce qui lui fait autant de plaisir qu’une mère en fait à son enfant lorsqu'elle le lave et lui donne un baiser. L’un et l’autre n’en deviennent que plus beaux.

- « J’ai bien bonne mine, à ce qu’on dit, murmure le chanvre ; je vais atteindre une hauteur étonnante, et je deviendrai une magnifique pièce de toile. Ah ! Que je suis heureux ! Il n’y a personne qui soit plus heureux que moi ! Je me porte à merveille, et j’ai un bel avenir ! La chaleur du soleil m’égaye, et la pluie me charme en me rafraîchissant !
– « Oui, oui, oui, disent les bâtons de la haie, vous ne connaissez pas le monde ; mais nous avons de l’expérience, nous. »
Et ils craquent lamentablement, et chantèrent : Cric, crac ! cric, crac ! crac ! C’est fini ! C’est fini !
- « Pas sitôt, répond le chanvre ; voilà une bonne matinée, le soleil brille, la pluie me fait du bien, je me sens croître et fleurir. Ah ! je suis bien heureux ! »
Mais un beau jour il vient des gens qui prennent le chanvre par le toupet, l’arrachent avec ses racines, et lui font bien mal. D’abord on le met dans l’eau comme pour le noyer, puis on le met au feu comme pour le rôtir.
- « On ne saurait être toujours heureux, pense le chanvre ; il faut souffrir, et souffrir c’est apprendre. »
Mais tout va de pis en pis. Il est brisé, peigné, cardé ; sans y comprendre un mot. Puis on le met à la quenouille, et rrrout ! Il perd tout à fait la tête.
- « J’ai été trop heureux, pense-t-il au milieu des tortures ; les biens qu’on a perdus, il faut encore s’en réjouir, s’en réjouir ». Et il répète: « s’en réjouir », que déjà il est, hélas ! mis au métier, et devient une magnifique pièce de toile. Les mille pieds de chanvre ne font qu’un morceau.
- « Vraiment ! C’est prodigieux ; je ne l’aurais jamais cru ; quelle chance pour moi ! Que chantaient donc les bâtons de la haie avec leur Cric, crac ! Cric, crac ! Crac ! C’est fini ! C’est fini ! C’est fini !
- « Mais… je commence à peine à vivre. C’est prodigieux ! Si j’ai beaucoup souffert, me voilà maintenant plus heureux que jamais ; Je suis si fort, si doux, si blanc, si long ! C’est une autre condition que la condition de plante, même avec les fleurs. Personne ne vous soigne, et vous n’avez d’autre eau que celle de la pluie. Maintenant, au contraire, que d’attentions ! Tous les matins les filles me retournent, et tous les soirs on m’administre un bain avec l’arrosoir. La ménagère de M. le curé a même fait un discours sur moi, et a prouvé parfaitement que je suis le plus beau morceau de la paroisse. Je ne saurais être plus heureux ! »
La toile est portée à la maison et livrée aux ciseaux. On la coupe, on la pique avec l’aiguille. Ce n’est pas très agréable ; mais en revanche elle fait bientôt douze morceaux de linge, douze belles chemises.
- « C’est à partir d’aujourd’hui seulement que je suis quelque chose. Voilà ma destinée ; je suis béni, car je suis utile dans le monde. Il faut cela pour être content soi-même. Nous sommes douze morceaux, c’est vrai, mais nous formons un seul corps, une douzaine. Quelle incomparable félicité ! »
Les années s’écoulent ; c’en est fait de la toile.
- « Il faut que toute chose ait sa fin, murmure chaque pièce. J’étais bien disposée à durer encore mais pourquoi demander l’impossible ? »
Et elles sont réduites en lambeaux et en chiffons, et croient cette fois que c’était leur fin finale, car elles sont encore hachées, broyées et cuites, le tout sans y rien comprendre. Et voilà qu’elles sont devenues du superbe papier blanc.
- « O surprise ! ô surprise agréable ! s’écrie le papier, je suis plus fin qu’autrefois, et l’on va me charger d’écritures. Que n’écrira-t-on pas sur moi ? Ma chance est sans égale. »
Et l’on y écrit les plus belles histoires, qui sont lues devant de nombreux auditeurs et les rendent plus sages. C’est un grand bienfait pour le papier que cette écriture.
- « Voilà certes plus que je n’y ai rêvé lorsque je portais mes petites fleurs bleues dans les champs. Comment deviner que je servirais un jour à faire la joie et l’instruction des hommes ? je n’y comprends vraiment rien, et c’est pourtant la vérité. Dieu sait si j’ai jamais rien entrepris : je me suis contenté de vivre, et voilà que de degrés en degrés il m’a élevé à la plus grande gloire. Toutes les fois que je songe au refrain menaçant : « C’est fini ! C’est fini ! » Tout prend au contraire un aspect plus beau, plus radieux. Sans doute je vais voyager, je vais parcourir le monde entier pour que tous les hommes puissent me lire ! Autrefois je portais de petites fleurs bleues ; mes fleurs maintenant sont de sublimes pensées. Je suis heureux, incomparablement heureux. »
Mais le papier ne va pas en voyage, il est remis à l’imprimeur, et tout ce qu’il porte d’écrit est imprimé pour faire un livre, des centaines de livres qui doivent être une source de joie et de profit pour une infinité de personnes. Notre morceau de papier n’aurait pas rendu le même service, même en faisant le tour du monde. À moitié route il aurait été usé.
- « C’est très juste, ma foi ! » dit le papier ; « Je n’y avais pas pensé. Je reste à la maison et j’y suis honoré comme un vieux grand-père ! C’est moi qui ai reçu l’écriture, les mots ont découlé directement de la plume sur moi, je reste à ma place, et les livres vont par le monde ; leur tâche est belle assurément, et moi je suis content, je suis heureux ! »
Le papier est mis dans un paquet et jeté sur une planche. »Il est bon de se reposer après le travail, pensa-t-il. C’est en se recueillant de la sorte que l’on apprend à se connaître. D’aujourd’hui seulement je sais ce que je contiens, et se connaître soi-même, voilà le véritable progrès. Que m’arrivera-t-il encore ? Je vais sans nul doute avancer, on avance toujours. »
Quelque temps après, le papier est mis sur la cheminée pour être brûlé, car on ne veut pas le vendre au charcutier ou à l’épicier pour habiller des saucissons ou du sucre. Et tous les enfants de la maison se mettent à l’entourer ; ils veulent le voir flamber, et voir aussi, après la flamme, ces milliers d’étincelles rouges qui ont l’air de se sauver et s’éteignent si vite l’une après l’autre. Tout le paquet de papier est jeté dans le feu.
Oh ! Comme il brûlait ! Ouf ! Ce n’est plus qu’une grande flamme. Elle s’élève la flamme, tellement, tellement que jamais le chanvre n’avait porté si haut ses petites fleurs bleues ; elle brille comme jamais la toile blanche n’avait brillé. Toutes les lettres, pendant un instant, deviennent toutes rouges. Tous les mots, toutes les pensées s’en vont en langues de feu.
 « Je vais monter directement jusqu’au soleil, » dit une voix dans la flamme, et on aurait dit mille voix réunies en une seule. La flamme sort par le haut de la cheminée, et au milieu d’elle voltigent de petits êtres invisibles à l’œil des hommes. Ils égalaient justement en nombre les fleurs qu’avait portées le chanvre. Plus légers que la flamme qui les a fait naître, quand celle-ci est dissipée, quand il ne reste plus du papier que la cendre noire, ils dansent encore sur cette cendre, et forment en l’effleurant des étincelles rouges.
Les enfants de la maison chantent autour de la cendre inanimée : Cric, crac ! Cric, crac ! Crac ! C’est fini ! C’est fini ! C’est fini !
Mais chacun des petits êtres dit : « Non, ce n’est pas fini ; voici précisément le plus beau de l’histoire ! Je le sais, et je suis bien heureux. »
Les enfants ne peuvent ni entendre ni comprendre ces paroles ; du reste, ils n’en ont pas besoin : les enfants ne doivent pas tout savoir.

D’après Le Chanvre de Hans Christian Andersen, édition électronique, livre I.



La Taupe


Une dame taupe, un beau jour, se sentant des chaleurs partout, se met en quête d'un époux. " Mais je ne me donnerai pas à n'importe qui. Je veux du haut, très haut placé." Elle est fière, un peu pimbêche. Elle va s'offrir au soleil. Il la reçoit courtoisement.
- Mais à vrai dire, ajoute-t-il, ma valeur est un peu surfaite. Un nuage suffit à éteindre mes feux.
" Un nuage ? Pense la taupe. Voilà donc l'époux qu'il me faut." Elle en croise un, en chemin. Il est gris, il est gros, signe incontestable d'aisance.
- Hélas, lui dit-il, chère amie, que serais-je, moi, sans le vent ?
Elle court après la bourrasque, lui crie :
- Veux-tu m'épouser ?
- Pourquoi pas ? lui répond l'autre. Mais s'il est vrai que tu exiges un puissant parmi les puissants, sache que le bouddha de pierre qui trône au milieu de ton champ me résiste depuis mille ans. Il est vraiment trop fort pour moi.
Elle trottine jusqu'au bouddha.
- Fort, moi ? Dit-il. Restons lucides. Qu'une taupe vienne creuser une galerie sous mon trône et je m'effondre, et je me brise, et je ne suis plus rien du tout.
La taupe épouse une taupe, et elle en est contente, en plus. "

D’après Henri Gougaud, Petits contes de sagesse pour temps turbulents

_______________________________________________________________________________________

Gaëtanalu

Le Pays où la Mort n'entre pas par Philippe Sizaire et Louise de Contes. Editeur : Un café, l'édition. Prix : 14,50€
C'est un conte profond et beau que P.Sizaire et L.de Contes nous proposent.
        Les jolies  illustrations pastel et le texte poétique se répondent et se fondent pour nous entraîner dans un voyage onirique comme l'enfance et salé comme les larmes .
       « Imaginez (...) un pays où les mots diraient vraiment ce qu'ils ont à dire et où le silence dirait le reste » 
C'est entre les lignes qu'on y devine la guerre, la peur, la violence, la mort....Mais à la fin ,c'est bien la vie qui gagne .....
_______________________________________________________________________________________

m Ce rond est-il rouge ?  Alors ceci vous concerne :

Si vous voulez (continuer à) recevoir ce  Mensuel d’Informations sur l’Oralité, les Conteurs et les Raconteurs:
En Belgique: il vous suffit de verser 12€ au compte BE 75 5230 8016 8151, identification BIC TRIOBEBB de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, asbl.  Vous serez assuré de recevoir prioritairement, pendant douze mois, un maximum d’informations sur le conte : spectacles, animations, repas contés, formations, balades, ...  en provenance non seulement de notre asbl, mais aussi de bien d’autres associations et d’autres conteurs. 
Pour tous renseignements : 04/367.27.06 ou 087/53.05.74
France et Europe: A cause de frais de port plus élevés, l’abonnement à notre Mensuel vous coûtera 23€.
Paiement par virement international de 23€ (demandez à votre banque des formulaires spéciaux Swiftcode ou BIC), au compte n° BE 75 5230 8016 8151, identification BIC TRIOBEBB Banque Triodos, 139/3, rue Haute, B 1000 Bruxelles de la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers, 32/224, avenue Eugène Ysaÿe, B 4053 Embourg. En communication: nom et adresse où envoyer le Mensuel.


   
          Pour la Maison du Conte et de la Parole de Liège-Verviers:
                        Téléphone: 0486/21.87.62 de Philippe Noël
                        Courriel: maisonconteliege@gmail.com
    Pour le Mensuel:
                        Téléphone: 04/367.27.06 de Marie-Claire Desmette
                         Courriel:   maisonconteparole.liege@gmail.com
     Sites Internet
                         http://conteetparole.blogspot.com    actualité: agenda, articles, contes, …
                         http://www.facebook.com/maisonconteliege.verviers
                            www.maisonduconteliege.be

? J'aspire à entrer dans la cité de mon corps pour y voir le Sultan qui l'habite. " Yunus Emré


1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Je me nomme Philippe MARTINEZ d'origine canadien. Je souffre d'une grave maladie qui me condamne à une mort certaine, c'est le cancer de gorge, et je dispose d'une somme de 250.000 euros dont je voudrais faire une donation à une personne de confiance et d'honnête afin qu'il en fasse bon usage. Je suis propriétaire d'une entreprise d'importation de café-cacao et de Coton et j'ai perdu mon épouse, il y a de cela 3 ans, ce qui m'a beaucoup affecté et je n'ai pu me remarier jusqu'à ce jour, nous n'avions pas d'enfants. Je voudrais faire de cette somme un don avant ma mort puisse que mes jours son compté faute de cette maladie à laquelle je n'ai pas eu de remède. Je voudrais par la suite savoir si vous accepter de bénéficier de ce don, si vous l'accepter, je voudrais procéder à la connaissance de votre personne, veuillez me parler de vous en quelque ligne. Suite à cela, je vous donnerais les instructions a suive pour être en possession de ces fonds. J'aimerais que vous me contactiez à mon adresse privé ainsi on pourras mieux en discuté, je vous laisse mon adresse mail personnel E-mail : philippemartinez07@yahoo.com
    Je suis dans l'attente de vous lire.
    CORDIALEMENT,

    RépondreSupprimer